Temps de lecture estimé : 4 minutes
Un mois après sa prise de fonctions, Anne Laubiès s’est présentée à la population à l’occasion des festivités du 14 juillet, qui se déroulaient mardi à Marigot.
 
 

Mardi dernier Marigot a vibré au rythme des festivités du 14 juillet. Pour la préfète Anne Laubiès, qui avait officiellement pris ses fonctions le 8 juin dernier, c’était l’occasion d’effectuer ses premiers pas officiels cinq semaines après avoir pris le pouls du territoire. « C’est une île attachante, il y a beaucoup de choses à faire mais je suis heureuse d’y être » affirmait-elle lors de son allocution venant clôturer la matinée. Mme Laubiès a en outre tenu à souligner « la chaleur humaine et le vrai professionnalisme » qui ont marqué son accueil. Face aux autorités de Sint Maarten, présentes pour cette journée de célébrations à la française, la préfète a salué « la franchise des échanges » et « la coopération mise en œuvre dans la lutte contre l’incendie de Cul-de-Sac ». Mais en ce jour de « Bastille Day », Anne Laubiès a également tenu à rappeler « les valeurs universelles portées par la République », valeurs qui sont « traduites tous les jours sur ce petit territoire où deux nations coexistent ». Le particularisme cosmopolite et bicéphale de Saint-Martin lui a d’ailleurs inspiré une citation de l’écrivain Ernest Renan : « Ce qui constitue une nation, ce n’est pas de parler la même langue, ou d’appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l’avenir ».
UNE PRÉFÈTE « BIENVENUE »
La présidente de la Collectivité, le sénateur et le député ont tous trois souhaité publiquement « la bienvenue » à Mme Laubiès, désormais plongée de plein fouet dans la vie locale. Aline Hanson s’est fendue d’un « Welcome to the friendly island » avant de rappeler les grands dossiers qui occupent actuellement sa mandature – projet d’aménagement de la baie de Marigot, redynamisation du centre-ville, réhabilitation des petites plages à Baie Orientale. La présidente a également voulu rassurer la population concernant les promesses de François Hollande, a invité à tirer parti des mesures fiscales sur le patrimoine, non sans faire preuve de « civisme fiscal » et de responsabilité sur l’environnement, en cette saison cyclonique. Alors qu’a été lancée la nouvelle programmation de fonds européens, la jeunesse a également été interpellée : « à vous d’avoir des projets, la Collectivité pourra vous aider mais jamais faire à votre place ». Aline Hanson, Guillaume Arnell et Daniel Gibbs n’ont d’ailleurs pas manqué de féliciter collégiens et lycéens pour leurs résultats à cette session 2015 d’examens.
DES SPÉCIFICITÉS LOCALES
A la représentante de l’Etat, Guillaume Arnell et Daniel Gibbs ont vanté les particularités de notre territoire. Le sénateur et vice-président de la Collectivité a défendu ses dossiers : « nos décisions sont orientées en fonction des besoins de nos administrés ». Il a dépeint une société « pleine de failles », un « modèle perfectible », affirmant à la préfète qu’elle rejoignait « un territoire difficile mais accueillant ». Lors de son allocution, Daniel Gibbs a lui souhaité quitter ses habits d’homme politique : « c’est le Saint-Martinois qui prend la parole ». Décrivant « le territoire le plus attachant et le plus atypique des territoires français » il a voulu miser sur l’espoir malgré « une chance ternie par la crise économique » : « le fatalisme n’est pas Saint-Martinois, la résignation n’est pas Saint-Martinoise ».
 
 
 
6 GENDARMES DÉCORÉS
Les célébrations de ce 14 juillet 2015 ont été l’occasion de remettre la médaille militaire à l’adjudant-chef Nicolas Heslon, là ’adjudant Philippe Maumene et au maréchal des logis chef Eric Nadaud. La médaille de la Défense nationale de Bronze a également été remise au brigadier Adrien Dericbourg, au brigadier Thomas Faucher et à la brigadière-chef Laurie Jazarguer.
 
REMISE DE GALONS POUR 4 SAPEURS-POMPIERS
Guillaume Arnell, Daniel Gibbs, Aline Hanson et la préfète Anne Laubies ont tour à tour remis les galons d’avancement pour quatre sapeurs-pompiers du centre de secours : le capitaine Noubou, M. Hunt, M. Brooks, M. Rollan.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.