Temps de lecture estimé : 4 minutes
Six membres du Conseil territorial des jeunes ont rencontré la semaine dernière les élus de l’exécutif pour faire remonter des demandes liées notamment à l’éducation.
 
 

Les élus du conseil exécutif recevaient jeudi denier une délégation de six membres du Conseil territorial des jeunes de Saint-Martin, présidé par Grace Bauger. Aline Hanson, Ramona Connor, Rosette Gumbs-Lake, Maud Gibs, Wendel Cocks, ainsi que les conseillers territoriaux Nadine Germain, en charge de la Jeunesse, et Alain Gros-Désormeaux, en charge des Sports, se sont donc entretenus avec les jeunes élus à l’initiative de ces derniers.
Le conseil territorial des jeunes a ainsi souhaité évoquer l’organisation des épreuves facultatives au lycée et l’absence de professeurs dans certaines matières. « Des doléances prises en compte par la présidente et son exécutif qui ne manqueront pas d’évoquer ces questions avec le recteur d’académie » indique la communication de la Collectivité. Les jeunes élus ont également évoqué la nécessité pour les étudiants de recevoir une aide logistique de la Collectivité pour la recherche de logement en métropole. Sur ce point, la présidente Hanson a rappelé que la Maison de Saint-Martin à Paris avait précisément pour rôle d’accompagner les étudiants saint-martinois dans leurs démarches administratives. Le conseil territorial des jeunes a, par ailleurs, mentionné le souhait de poursuivre son action « Dej First » qui consiste à inciter les lycéens à prendre un petit-déjeuner le matin avant les cours. L’initiative a été encouragée par le conseil exécutif.
Désireux de rencontrer plus souvent les élus seniors, notamment mesdames Rosette Gumbs-Lake et Nadine Germain, respectivement responsable du conseil territorial des Jeunes et responsable de la Jeunesse, les jeunes élus ont reçu l’assurance de la part de la présidente Hanson que des rencontres plus fréquentes seraient initiées, sous l’impulsion du service Jeunesse de la Collectivité chargé de les organiser.
« Pour la présidente Aline Hanson, le conseil des jeunes est une instance incontournable qui doit être force de propositions auprès des élus et initiatrice d’actions en faveur de la jeunesse du territoire » rappelle la Collectivité. La vice-présidente Ramona Connor a en ce sens félicité le conseil territorial des jeunes pour avoir largement participé aux travaux réalisés dans le cadre du Plan Santé Jeunes, signé par la COM et l’ARS en décembre 2014. Les propositions des jeunes élus ont d’ailleurs été majoritairement retenues dans le cadre de ce plan.
En fin de séance, l’élue en charge de la Jeunesse, Nadine Germain, a proposé qu’une rencontre soit prochainement organisée entre le conseil territorial des Jeunes de Saint-Martin et le Parlement des Jeunes de Sint Maarten, pour dégager des pistes de coopération sur le thème de la Jeunesse.
 

Les encouragements d’Audrey Claxton
 
Présidente de l’ACED (association de lutte contre l’exclusion et la délinquance), Audrey Claxton a souhaité transmettre un message d’encouragement au terme de cette édition 2015 d’examens. « C’est avec une immense joie que nous avons appris la réussite de quelques jeunes usagers de notre association aux examens ainsi que certains écoliers ayant obtenu un ensemble de distinctions (tableau d’honneur, encouragements, félicitations etc.). Nous tenons à les féliciter pour leur persévérance et leur travail ». Audrey Claxton souhaitait également rappeler la vocation de l’ACED et les bienfaits de pratiquer différentes activités : « L’ACED est le berceau de ceux qui le souhaitent. Elle concilie apprentissage, jeux, art, accompagnement social et performance. (…) Les intelligences sensibles sont inséparables de l’intelligence rationnelle. L’enfant ne peut connaître un épanouissement harmonieux et équilibré que si ces deux parties sont développées en complémentarité. Il faut que l’enseignement prenne en compte la totalité de l’être humain, c’est un objectif qu’on retrouve tout au long de l’histoire de l’humanité, que ce soit dans l’antiquité au Moyen-Âge, à la Révolution. L’éveil de la sensibilité est un merveilleux sésame pour les autres formes d’intelligence : la musique introduit au calcul, le théâtre à la lecture, et les arts à la géométrie et la perspective. A travers l’art, les autres disciplines, l’écriture, la géographie et l’histoire, les savoirs deviennent plus riches et plus denses. La pratique artistique développe une pensée souple qui permet de faire face de manière inventive à des situations inhabituelles ».
La présidente de l’ACED, qui se félicite de voir « l’impact sur nos jeunes », interpelle également les parents : « ne vous découragez pas, les meilleurs résultats proviennent des foyers où la persévérance est de mise. Continuez à être des parents engagés ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.