Temps de lecture estimé : 3 minutes
Du 12 au 15 août la maison du Conseil de quartier n°1 accueille « Planting Coralitas », des journées de rencontre et de discussion ouvertes aux jeunes filles de 15 à 25 ans et animées en « local english ». 

« It’s a very unique project ! » La dynamique Cassandra Fleming, étudiante en sociologie à l’université de Toulouse Le Mirail et native de Quartier d’Orléans, a pris une jolie initiative en cette période estivale. Durant quatre jours, du 12 au 15 août, la jeune femme organise un séminaire destiné à la population féminine de 15 à 25 ans. Libérer la parole, laisser libre court aux émotions, aux doutes et aux interrogations, telle est l’aspiration de Cassandra Fleming qui a fédéré de nombreuses intervenantes adultes pour animer cet atelier dont elle souhaite qu’il reflète les préoccupations des jeunes filles d’aujourd’hui. « Planting Coralitas », en référence à la fleur du même nom qui s’épanouit sur nos terres, sera animé « dans la langue maternelle saint-martinoise » indique l’étudiante. « Life, love and relationships » tels sont les thèmes annoncés pour aider les jeunes filles qui sortent à peine de l’adolescence à « définir leur identité, leur confiance en elles, leur place dans la société ». Santé mentale, sexualité, relations toxiques, rapports aux hommes, scolarité… Tous ces sujets pourront être évoqués au gré des débats, des jeux et des ateliers. « Chacune pourra évoquer son expérience, c’est un travail à la fois individuel et collectif » précise Mlle Fleming.  
 
30 PLACES, MAXIMUM
Les jeunes filles intéressées ne devront pas tarder à s’inscrire. Trente personnes pourront être accueillies, pas plus car « cela permettra de conserver une forme d’intimité » souligne l’enthousiaste organisatrice. Une page Facebook « Planting Coralitas » vient tout juste de voir le jour. Les jeunes filles, qu’elles souhaitent participer ou pas au séminaire, sont invitées à s’y connecter. « Cette page est un prolongement de l’événement, on peut y poser des questions, préparer le séminaire, et poursuivre les débats après ». « Certaines émotions sont taboues, c’est difficile d’en parler pour beaucoup de jeunes filles, le séminaire et la page Facebook sont là pour les aider ».
Cassandra Fleming a initié cette action solidaire de son propre chef, sans l’aide des pouvoirs publics ou de quelque association. « Je suis une citoyenne qui se sent simplement investie dans la communauté ». Une communauté où son regard d’étudiante en sociologie sait déjà se poser avec rigueur et clairvoyance. « Notre population doit retrouver son identité, beaucoup de jeunes femmes ne trouvent pas leur place, l’importance des grossesses précoces sont un indice montrant qu’elles sont dépassés, elles développent des mécanismes de défense mais qui, dans ces cas précis, ne sont pas constructifs ». Planting Coralitas, où l’exemple édifiant d’une jeunesse saint-martinoise qui s’entraide et prend en main son destin.
 
 
Planting Coralitas, a four-day seminar
Empowerment, growth and unity.
 
Du 12 au 15 août, entre 15 heures et 18h30. Entrée gratuite.
Maison du Conseil de quartier n°1, route de Coralita, Quartier d’Orléans.
Une navette sera à la disposition des jeunes femmes pour se rendre au séminaire durant les quatre jours. Les points d’arrêt seront communiqués sur la page Facebook.
 
Contacts : 0690 29 46 20 ou (001721) 527 5362
Facebook : Planting Coralitas
Twitter : @ForCoralitas
 
 
8 INTERVENANTES
Elles sont infirmières, psychologues, présidentes d’association etc… Huit femmes viendront seconder Cassandra Fleming 
pour animer le séminaire : Audrey Claxton, Caroline Charbonnier, Francelise Carti, Chelsea Henderson, Soshina Stephen, Anita Francillette, Alouska Lake, Keroma LaHamer.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.