Temps de lecture estimé : 4 minutes
La International Panorama Competition aura lieu dimanche 9 août, à Port of Spain, la Mecque du steelpan. Une trentaine d’orchestres du monde entier vont se disputer le titre de champion ICP.

Si certains tapent sur des bambous, nos Gunslingers eux tapent sur des tambours d’aciers et se verraient bien numéro un du plus grand concours de steelband mondial. Pour la première fois depuis la naissance du groupe il y a plus de 60 ans, nos cogneurs de métal seront de la partie et défendront avec fierté les couleurs des deux parties de l’île, mais aussi de l’ensemble des Antilles françaises, comme l’indique Aldric Benjamin, le leader du GSB (Gunslingers band) : « Nous somme l’unique groupe des Antilles françaises en compétition. Deux musiciens de Guadeloupe, de Karukera Steel Band, vont se joindre à nous. »
Au total, la quarantaine de musiciens montera sur la scène du Queens Park Savannah – le plus grand rond-point du monde – où elle interprétera devant plus de 150 000 personnes Pan Revival, une chanson composée en 1999 par notre artiste local King T-Mo. « La chanson a été réarrangée pour qu’elle puisse durer près de 8 minutes », expliquent les membres de l’orchestre. 7 minutes et 50 secondes précisément pour avoir une petite marge, car chaque seconde de dépassement est pénalisée dans le concours.
 
BEAUCOUP D’AUTRES PROJETS
 
A quelques jours du grand départ pour Trinidad-et-Tobago, nos joueurs de steelpan sont évidemment « just excited » et fin prêts à relever ce challenge. « On s’entraîne tous les soirs depuis bientôt un mois », raconte le président de l’association culturelle de Grand-Case, Eric Benjamin. « On remercie tous les parents qui laissent leurs enfants participer à cet événement. On a encore beaucoup d’autres projets de développement pour les années à venir. On fait tout ce qu’on peut pour Grand-Case». «Un grand merci également aux partenaires de GSB : Delta Petroleum, la collectivité de Saint-Martin, le Crédit mutuel et ADAC SARL». 
Quant à Aldric, le neveu d’Eric, il espère que d’ici une dizaine d’années, le steelband occupera une place majeure dans la vie culturelle et économique de Saint-Martin. « Les Gunslingers aimeraient réaliser à l’avenir, sur Saint-Martin, les mêmes types d’actions que celles menées par l’organisation Pan Trinbago du côté de Trinidad. » Le musicien formule le vœu qu’un jour prochain les steelpans puissent être fabriqués localement. En attendant ce jour, souhaitons déjà à nos percussionnistes de réaliser une belle prestation lors de cette IPC à la Mecque du steelpan.

 
 
Il a dit : 
« Le son du Gunslingers band qui s’entraîne dans son local, c’est le son de Grand-Case. »
Christian Papaliolios, président de Delta Petroleum, partenaire du GSB
 
 
LE PASTICHE STEEL OU LE BOEUF DE MÉTAL
Deux jours avant la compétition, l’événement Pastiche Steel sera l’occasion de former un steelband avec un musicien de chaque formation participant à l’International Panorama Competition. Cédric Benjamin a d’ores et déjà été désigné pour représenter les Gunslingers. Une expérience exceptionnelle en perspective pour le jeune percussionniste.
 
 
Le steelpan : invention japonaise ?
Depuis 75 ans, la palpitante et scintillante musique du steelband est appréciée aux quatre coins de la planète par un public souvent étonné par la qualité musicale échappée de ces barils de pétrole vides. Ce son si raffiné, résultat de décennies de travail acharné des maîtres musiciens de Trinidad-et-Tobago, tels Ellie Mannette, Neville Jules ou encore Bertie Marshall, est en fait revendiqué par le Pays du soleil levant. Seul instrument acoustique découvert au XXème siècle, le brevet de cette invention n’a en fait jamais été déposé par les Caribbéens. Spécialistes des instruments de musiques digitaux et électriques en tout genre, les Japonais eux ne se sont pas privés de le faire.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.