Temps de lecture estimé : 6 minutes
Dimanche 9 août, l’association La Maternité active invite la population à une randonnée pédestre sur le thème « La drépanocytose : Faisons face ensemble ».

Pour la quatrième fois, La Maternité active organise une marche. « On change de thème à chaque édition », indique Alice Belle, la trésorière de l’association. Cette fois-ci, le thème choisi sera donc la drépanocytose, cette maladie génétique très répandue aux Antilles et qui n’épargne évidemment pas Saint-Martin. « Nous avons choisi ce thème car une nouvelle association vient d’être créée en service pédiatrie. Elle s’appelle SXM Drépano et le docteur Ricardo Casanova en est le président », explique la trésorière qui ajoute que La Maternité active, à travers son action, veut « continuer de diffuser de l’information sur cette maladie pour que les gens puissent connaître les règles de vie à suivre. »
S’il n’existe pas encore de réel recensement des malades, le service pédiatrie de l’hôpital Louis-Constant Fleming compte à lui seul une trentaine de jeunes patients concernés par la pathologie. « C’est beaucoup », alerte Alice Belle. « Il y a beaucoup de personnes qui ignorent cette maladie, qui ignorent qu’ils peuvent se faire dépister avant d’avoir des enfants. On pense que la drépanocytose ne touche que les afro-caribéens mais aujourd’hui, il y a beaucoup de métissage. Même les personnes métropolitaines sont concernées. » De nos jours, il est impossible d’ignorer la maladie puisqu’un dépistage systématique est effectué à 3 jours de vie sur tous les nourrissons.
 
Horaires et parcours
Le rendez-vous est prévu dimanche 9 août, à 5h30, à l’hôpital Louis-Constant Fleming. Le départ de la randonnée se fera à 6 heures. Marcheurs et marcheuses effectueront un trajet qui les emmènera jusqu’à Bellevue et ses petits sentiers, avant de remonter au point de départ. La participation à cet événement est fixée à 10 euros ou dollars par personne. Chacun randonneur se verra remettre un T-shirt au départ et offrir un petit-déjeuner à l’arrivée. Plusieurs stands d’information sur la drépanocytose (en français et en anglais) seront dressés sur le parvis de l’établissement hospitalier. Quant aux fonds récoltés, ils seront utilisés pour améliorer le confort des mamans et des enfants au sein du service maternité-pédiatrie de Louis-Constant Fleming.
Renseignements : 0690584323 (Alice), 0690444835 (M.Line), 0690851122 (Carole)
 
 
 
 
EN BREF
 
 
Baisse durable de  l’inflation dans les Outre-mer
 
Du fait de leur éloignement et de l’exiguïté du marché local, les économies ultramarines se caractérisent par des niveaux de prix élevés par rapport au niveau national. Mais l’institut d’émission des départements d’Outre-mer révèle que « depuis 2011, l’inflation s’inscrit en baisse dans tous les DCOM à l’instar de ce que l’on observe dans l’hexagone et dans la zone euro ». Il s’agit de l’épisode de ralentissement continu des prix le plus long dans l’ensemble des DCOM depuis 15 ans ou plus. Cette faiblesse de l’inflation est imputable en grande partie à des facteurs internationaux (baisse des cours du pétrole et des matières premières), nationaux (prépondérance des échanges avec la France hexagonale où l’inflation est faible) mais également à des facteurs locaux (mise en place de la loi contre la vie chère). La baisse de l’inflation soutient le pouvoir d’achat et est susceptible, dans un premier temps, d’avoir un impact positif sur la croissance, d’autant plus que le poids de la consommation des ménages dans le PIB des DCOM est important. Pour autant, le prolongement de ce mouvement de ralentissement des prix peut également induire des comportements attentistes, de report d’achat ou d’investissement et de tensions sur les profits des entreprises.
 

 
Des journalistes internationaux en visite
 
Du 11 au 13 août, l’aéroport Princess Juliana a invité la presse spécialisée de l’aviation et du tourisme à venir découvrir notre île. Cette visite a pour but d’apporter davantage d’exposition médiatique aux activités de l’aéroport, en particulier ses fonctions de hub. Dans un communiqué, la direction de Princess Juliana indique que « compte tenu des nombreuses récompenses obtenues ces dernières années par l’aéroport international, nous avons décidé d’inviter une douzaine de journalistes spécialisés afin qu’ils puissent présenter l’aéroport et la destination à leurs lecteurs. » Les médias locaux joueront également un rôle actif dans cette opération. La plupart des journalistes invités est originaire des USA, du Canada et du Royaume-Uni.
 

 
400 séismes  ces deux derniers mois
 
Dans un rayon de 450 kilomètres autour de la Guadeloupe, l’Observatoire volcanologique et sismologique fait état de 261 séismes en mai et 461 séismes en juin, dans ses bilans mensuels relatifs à la sismicité régionale. En ce qui concerne l’archipel guadeloupéen, la répartition géographique de l’activité sismique est comparable à celle des mois précédents, avec une sismicité superficielle localisée principalement le long des grands systèmes de failles distribuées entre la Martinique et Barbuda.
A noter qu’un séisme modéré, de magnitude 3.3, a été enregistré le 30 juin à 12h22 : son épicentre a été localisé à 23 kilomètres au nord-nord-est de Saint-Barthélemy, à 28 kilomètres de profondeur. Ce séisme a été ressenti dans les îles du Nord.
Par ailleurs, un microséisme (magnitude 1.8 sur l’Échelle de Richter) a été enregistré le jeudi 30 juillet à 00:40 et identifié d’origine tectonique. L’épicentre a été localisé à  3 km à l’ouest-sud-ouest de Terre-de-Haut, à 2 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 3 km). Ce séisme a pu générer, dans les zones concernées les plus proches, une accélération moyenne du sol de  0.96 mg.
L’observatoire rappelle que les intensités réelles (effets d’un séisme en un lieu donné) ne peuvent être correctement déterminées que par recueil de témoignages. Si vous avez ressenti un séisme, même faiblement, vous êtes invités à le signaler en remplissant le formulaire d’enquête macrosismique du BCSF sur le site www.franceseisme.fr
 

 
Stage de Reiki  ce week-end

 
Cécile Vallé est installée au cabinet médical de Grand-Case et exerce depuis dix ans – dont deux à Saint-Martin – en tant que maître Reiki, thérapeute en réflexologie plantaire, conseillère agréée en Fleurs de Bach par la Fondation du Docteur Bach de Grande Bretagne et masseuse bien-être. Samedi et dimanche, la praticienne propose un stage d’initiation au Reiki, tout en livrant de précieuses clés de développement personnel. Les stagiaires apprendront à découvrir cette fameuse technique traditionnelle japonaise qui procure bien-être, santé, relaxation, régénération et revitalisation. En complément de cette initiation au premier niveau de Reiki, Cécile Vallé guidera les participants vers une meilleure compréhension de leur existence. « Pourquoi suis-je ici ? Pourquoi est-ce que je vis cette expérience ? Quel est le but de la Vie ? De ma vie ? Comment faire pour être heureux ? Pour me sentir à ma place ? ». Autant de questions (et bien d’autres) qui restent souvent sans réponse et qui font obstacle à une paix intérieure. Ce stage vous aidera à trouver vos propres réponses. Samedi 1er et dimanche 2 août, à la Plénitude, à Friar’s Bay. Tél. 0690 18 31 91
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.