Temps de lecture estimé : 3 minutes
Dimanche, lors de la 2ème étape du Tour de Guadeloupe, Ludovic Turpin (VCG) s’est emparé de la tunique jaune de leader. Une première pour l’équipe saint-martinoise.
 
 

Les Tours se suivent mais ne se ressemblent pas pour le Vélo club de Grand-Case. Plutôt discret en 2014, le VCG n’a pas perdu de temps cette année pour se distinguer et prendre la tête du classement général. Une première pour notre formation locale mais pas pour Ludovic Turpin, vainqueur du Tour en 2012 sous les couleurs de l’USC Goyave. Leader de la course avec 9 petites secondes d’avance sur le guadeloupéen Boris Carène (ASBM), l’homme en jaune sait que le plus compliqué est à venir. « Il reste encore près d’une semaine de course et je n’ai que quelques secondes d’avance. Il va falloir être vigilant. »
Même si le jaune sied à l’équipe, l’intérêt du VCG dans les prochains jours n’est évidemment pas de s’épuiser à défendre le maillot de leader. « On ne va pas chercher à contrôler la course », confirme Ludovic Turpin. « On n’est pas la Sky ! » Toutefois, le modeste club saint-martinois ne manque pas d’atout dans son équipe, à l’image du colombien Hernan Parra Suarez, maillot vert du coureur le plus combatif et vainqueur à Gourbeyre du 1er tronçon de la 2ème étape, ou encore de notre costaud « national », Jayson Rousseau, qui lui aussi peut briguer une victoire d’étape sur ce tour.
 
TURPIN LE PUNCHEUR
Remportée par Boris Carène devant Ludovic Turpin et Thomas Lebas (Bridgestone Anchor), l’épreuve du contre-la-montre de dimanche après-midi dans le mur de Saint-Claude a clairement mis en exergue les grands prétendants à la victoire finale. Celles d’aujourd’hui mardi et de demain mercredi sur la Côte sous le vent – étapes dites de montagne – seront, quant à elles, essentielles pour asseoir la hiérarchie quasi définitive de la course. Puncheur dans l’âme et dans les jambes, le coureur au dossard 64 ne s’en fait pas une montagne et pourra compter sur le soutien indéfectible de ses fidèles lieutenants que sont Grégory Blondin, Grégory Errin et Wilfrid Noyon.
 

Monier passe devant
 
Hier lundi, dans l’étape de plat entre Gourbeyre et Anse-Bertrand remportée par Mickaël Laurent (Martinique), Ludovic Turpin a cédé sa tunique jaune à Damien Monier de l’équipe japonaise Bridgestone Anchor. Plutôt que de se fatiguer à faire la chasse aux échappés, Turpin a choisi la voie de la raison et est resté au contact de ses principaux rivaux. Après 3 étapes, le coureur du VCG est désormais 4ème du classement général à 1’19’’ du nouveau leader. Les grandes hostilités vont commencer aujourd’hui mardi avec les étapes de montagne.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.