Temps de lecture estimé : 4 minutes
Le président de la FIPCOM est candidat pour représenter Saint-Martin au Conseil économique, social et environnemental (CESE), dont le renouvellement des membres aura lieu au dernier trimestre 2015.

Saint-Martin a d’ores et déjà deux candidats qui ambitionnent de représenter Saint-Martin au sein du Conseil économique, social et environnemental (CESE) : René Arnell, l’actuel conseiller qui annonçait mardi dans nos colonnes souhaiter se réengager pour cinq ans (notre édition du 4 août) ; et Michel Vogel, qui entend également faire connaître sa candidature pour siéger au palais d’Iéna à Paris. Les 233 membres du CESE, représentants de la société civile pour l’assemblée consultative de la République, seront en effet renouvelés fin 2015 puisque leur mandat dure cinq ans. Michel Vogel a donc posé sa candidature et à ce titre, il s’est entretenu hier avec la présidente Aline Hanson, qui sera également consultée dans le cadre de la désignation du conseiller saint-martinois. « Il me paraît indispensable pour siéger au CESE de maîtriser les différents aspects de notre Saint-Martin » indique le président de la FIPCOM / MEDEF, qui entend faire valoir son implication dans la vie du territoire pour motiver sa candidature. « Depuis plus de 18 ans, je me suis investi dans l’associatif et le bénévolat au profit de l’intérêt général de Saint-Martin, suivant mes rencontres avec les hommes et les femmes de cette île, au rythme de ma vie professionnelle et des événements liés à notre actualité. J’ai toujours cherché à apporter ma pierre à l’édification sociale, économique et environnementale de mon île d’adoption et de sa population ».
 
«FAIRE DU LOBBYING POUR ST.-MARTIN»
 
Représentant les principales activités du pays, le CESE conseille les pouvoirs publics dans la politique économique, sociale et environnementale de la Nation. Il est saisi pour les projets de loi relatifs à ces domaines et peut être consulté pour tout autre projet ou proposition de loi, ordonnance ou décret entrant dans le champ de ses compétences. « Notre représentant au CESE se doit de connaître le tissu économique de Saint-Martin dans les domaines prédominants que sont l’économie, le tourisme, le social et l’environnemental » avance Michel Vogel, pour qui le conseiller « doit d’être un homme de dialogue et de conciliation ». Le candidat entend donc également tirer parti du siège au palais d’Iéna pour « faire du lobbying et défendre les dossiers de Saint-Martin ». Michel Vogel estime en effet qu’en sa qualité de membre du Conseil, économique, social et culturel (CESC) de Saint-Martin, et président des représentants du patronat -qui soutiennent sa candidature- il sera en mesure « d’amener les problématiques de Saint-Martin » grâce à une présence plus fréquente à Paris que lui permettra le statut de conseiller CESE.
 
UNE DÉSIGNATION ET NON UNE ÉLECTION
 
Sur les 233 conseillers du CESE, 163 sont désignés par les organisations socio-professionnelles. A Saint-Martin 36 associations locales ont ainsi été mentionnées dans le JO du 25 juillet. Elles seront donc consultées par la préfecture pour proposer la personnalité susceptible de représenter notre territoire au palais d’Iéna. A noter que les propositions des organismes consultés ne le sont qu’à titre indicatif, le Premier ministre ayant la possibilité de nommer toute autre personne de son choix. Les organismes ont donc jusqu’au 26 août pour adresser leur proposition à la préfecture. Au terme de cette consultation, le conseiller CESE de Saint-Martin sera désigné par décret du Premier ministre.

Le candidat à la loupe
 
Michel Vogel, marié, père de trois enfants et grand-père, est arrivé à Saint-Martin en 1994. Il est actuellement gérant de sociétés dans le secteur financier (recouvrement de créances, droit commercial, promotions immobilières, administrateur G.I.E, montage et gestion de dossiers liés à la défiscalisation). Michel Vogel est également président de la FIPCOM / MEDEF depuis 2006, membre du CESC de Saint-Martin depuis 2008, et conseiller prud’hommes depuis 2003.
L’homme a également été membre d’Initiative Saint-Martin et délégué consulaire de la CCI de Basse-Terre de 2000 à 2004, puis élu à la CCI entre 2005 et 2008. Sur le plan touristique, Michel Vogel a notamment collaboré au magazine Galaxy et fut membre de la Commission du Film aux côtés de Roméo Fleming. Il s’est engagé sur le plan environnemental au sein de l’association Action Nature, et dans le secteur de l’enseignement en impulsant la création du syndicat des parents d’élèves et du collectif du lycée. Michel Vogel est membre du bureau UMP de Saint-Martin.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.