Temps de lecture estimé : 4 minutes
La 4ème édition du Successful Departure s’est tenue mercredi dans les locaux de la collectivité, rue de la Liberté. Un rassemblement où les nouveaux bacheliers pouvaient trouver tous les renseignements pour leur rentrée universitaire vers la métropole, la Guadeloupe ou la Martinique.

Le 12 août dernier, le service Jeunesse et Sports de la Collectivité invitait dans ses locaux, les étudiants de demain autour de nombreux stands et conférences visant à les guider dans leur organisation de départ et dans l’installation de leur nouvelle vie étudiante. Plusieurs élus présents à cette occasion ont souhaité bonne chance et un « Safe trip » aux jeunes gens. Nadine Jermin-Paines élue en charge de la jeunesse, s’est adressée à eux : « J’étais à votre place il y a quelques années, j’avais peur de quitter mes parents, tous mes amis et puis j’ai travaillé dur pour arriver là où il fallait. » Alain Gros-Désormeaux, conseiller territorial en charge des sports, souhaitait lui rappeler « le rôle essentiel des parents dans l’accompagnement de leurs enfants afin de les aider à aller au bout de leurs objectifs ».  
 
De nombreux partenaires
De nombreux stands avaient investi la cour du pôle Développement humain de la Collectivité. Notamment, l’association Pel’Icarus qui était présente pour conseiller les jeunes de Saint-Martinois à préparer leur orientation post-bac, leur départ et leur nouvelle vie. Elle organise aussi des évènements avec les étudiants déjà installés et les primo-arrivants dans plusieurs villes de France afin de lutter contre l’isolement des jeunes souvent désorientés. L’ADIL (l’Agence Départementale d’Information sur le Logement) principalement basée en Guadeloupe, donnait des conseils juridiques aux jeunes qui cherchent un appartement. La CAF pour l’aide au financement d’un logement et les organismes de demandes de bourses avait également répondu présente pour faciliter les démarches administratives souvent tortueuses pour ces jeunes.
La banque des Antilles Françaises proposait des avantages bancaires pour les 18 – 25 ans. Initiative Saint-Martin pour les jeunes entrepreneurs désireux de monter leur structure sur l’île et le centre hospitalier venu présenter tous ses corps de métiers. Autant de bons conseils qui ont permis aux jeunes présents ce jour là d’y voir plus clair sur les possibilités qui s’offraient à eux. En plus des stands, des conférences sur les différents cursus universitaires et le témoignage d’étudiants déjà sur place et d’anciens étudiants venus conseiller les bacheliers, réunissaient en un lieu, toutes les sources d’informations relatives à un départ du bon pied.
 

Delencia, 18 ans,  part à Montpellier pour faire une licence en Sciences Humaines : « c’est la première fois que je m’éloigne de ma famille et que je me retrouve seule. Je suis venu aujourd’hui pour trouver un logement et me renseigner sur les demandes de bourse afin de financer une partie de mes études ».
 

Lucie et Lucia 17 ans partent en Martinique, Jessica 18 ans à Poitier et Mardochée 17 ans à Montpellier. Toutes ont un même objectif, la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) Sage-Femme, Médecin, Pharmacienne sont leur rêve d’avenir. « On laisse notre famille à Saint-Martin et on part à l’aventure ! On a un peu peur mais on a hâte quand même. Après nos études, on aimerai revenir travailler à Saint-Martin »
 

D’anciens étudiants étaient là aussi pour conseiller les niveaux Bacheliers. Franck, ingénieur en informatique et Steven pilote de ligne, viennent de terminer leurs études et partage leur expérience avec leurs jeunes homologues. « On est là pour leur expliquer notre cursus, détailler nos métiers et leurs débouchées ».
 

Laurore 19 ans et Luce 20 ans. L’une part en Guadeloupe pour y débuter un BTS NRC (Négociation et Relation Client) : « J’ai trouvé un logement grâce au CRUSS et par chance j’ai déjà des amis là-bas ». Luce quant à lui s’en va à Toulouse pour faire un BTS Comptabilité. « Je vais vivre au début chez un ami. Je ne connais pas du tout la ville et même si l’excitation est là, le stress de quitter sa famille est aussi présent ».
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.