Temps de lecture estimé : 3 minutes
Depuis vendredi dernier, le mammifère marin n’est plus observé dans la zone où il avait trouvé refuge. La Réserve naturelle de Saint-Martin reste en vigilance.
 
 

Mais où est passé ce jeune individu en détresse de l’espèce des Grands dauphins (Tursiops truncatus) ? Signalé par des usagers de la plage à la Pointe du Bluff, il y a près de 2 semaines, l’animal nageait depuis difficilement dans les eaux de Baie rouge. Les observations menées par la Réserve naturelle et plusieurs vétérinaires locaux ont notamment permis d’établir que ce Souffleur portait une plaie à la nageoire caudale. Julien Chalifour, de la Réserve naturelle, explique que d’après les clichés, « il s’agissait d’une blessure pas fraîche. Une blessure en état chronique, comme disent les vétos. »
Nonobstant de nombreuses mises à l’eau pour tenter de secourir le dauphin fortement amaigri, ce dernier n’a jamais accepté la nourriture solide (poisson, crustacés) proposée par les hommes. L’hypothèse que ce petit Grand dauphin n’était pas encore sevré, a donc été privilégiée par la Réserve naturelle de Saint-Martin. Mais cette supposition soulève un autre problème : comment ce jeune individu a-t-il été séparé du reste du groupe et en particulier de sa mère ? Une question qui restera certainement sans réponse puisque notre ami au gros nez ne donne plus signe de vie depuis vendredi.
 
UNE PROIE FACILE
 
A-t-il repris sa route et rejoint son groupe ? A-t-il succombé à ses blessures ? Ou bien a-t-il été victime d’un prédateur ? Julien Chalifour n’est pas très optimiste quant au sort du jeune animal. « Il est très difficile de sauver un dauphin, d’autant plus lorsque celui-ci n’est pas sevré et que son système immunitaire n’est pas parfaitement opérationnel. » Blessé et bruyant dans l’eau, le petit mammifère marin représente une proie facile pour les nombreux prédateurs qui fréquentent la zone. « Il y a beaucoup de requins. Un groupe d’orques a également été signalé récemment du côté de Saint-Barthélemy. »
 
 
 
Mammifères marins : 2 cas en moins de deux semaines

La présence de ce jeune dauphin blessé n’est pas sans rappeler celle de son semblable retrouvé mort sur le rivage du Galion le 6 août dernier. Pour la Réserve naturelle, ces deux cas, certes rapprochés, ne sont pas liés. Bien qu’appartenant à la même espèce, celle des Grands dauphins (l’une des plus répandues dans nos eaux), le Souffleur échoué au Galion était un mâle âgé. Cette découverte ne permet donc pas d’expliquer comment le jeune animal de Baie Rouge a pu être séparé du reste de son groupe.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.