Mercredi soir, au stade Raoul Illidge, les champions de Guadeloupe en titre ont disposé du C&D sur le score fleuve de 10 buts à 1. Les Flammes se sont eux imposés 3-1 face aux Reggae Lions.
 

La 1ère édition du tournoi United Super Stars Battle of the Champions a tout simplement débuté par une pluie de buts. Onze en 90 minutes pour être exact. Si le score impressionne, il n’en est pas pour autant surprenant tant la différence de niveau entre les deux formations était palpable rien que sur le papier. Et cette tendance s’est très rapidement confirmée sur le champ synthétique de Raoul Illidge. En moins de 2 minutes, l’attaquant du CSM, Meddy Viadot, trouve le chemin des filets du C&D. Un Viadot des grands soirs qui est imité deux minutes plus tard par son partenaire en attaque, Ludovic Gotin, et qui récidivera à deux autres reprises (10e, 11e).
Dix minutes seulement après le coup d’envoi de la rencontre, le CSM mène déjà 4 à 0. A ce moment, le gardien et capitaine du C&D, Mark Reid, tente de remobiliser ses troupes dont le moral est au fond des chaussettes. Les mots du capitaine jaune et noir semblent faire leur effet sur son équipe qui dès lors ne se laisse plus dominer par leurs adversaires guadeloupéens. Mieux encore : à la 24ème minute, le milieu de terrain Tenvis Bartley parvient même à tromper la vigilance du portier du CSM. L’honneur est sauf mais l’effet éphémère. A la mi-temps, les deux équipes se séparent sur le score de 6 buts à 1 en faveur du CSM, grâce à une réalisation de Willis Francillonne (35e) et une dernière de Viadot (38e), auteur donc d’un quadruplé.
 
L’ESSENTIEL EST AILLEURS
A leur retour sur le terrain, les champions de Guadeloupe continuent de dérouler leur jeu, alourdissant au passage la marque avec 4 buts supplémentaires : Gotin (54e), Copaver (71e, 83e) et Faubert (89e). Le score est sans appel : 10 à 1 pour le CSM. « Le résultat n’a pas vraiment de sens pour nous », avoue Richard Albert, l’entraîneur guadeloupéen. « Cela nous permet surtout de travailler face à une opposition. Les gens sont accueillants, le terrain est bon. L’essentiel, c’est que le match se termine bien et que tout le monde soit content. » Dans la deuxième rencontre de la soirée, les actuels champions de Sint Maarten, les Flammes, ont eu raison 3 buts à 1 des espoirs des vainqueurs de la Sint Maarten Cup 2014, les Reggae Lions.
 
FINALE PROGRAMMÉE DIMANCHE
Hier soir, toujours au stade Raoul Illidge, les Attackers, vainqueurs de la dernière Presidente Cup, ont affronté le C&D, tandis que les Flammes étaient opposés aux United Super Stars, l’équipe organisatrice de cet événement. Ce soir, à 20 heures, le CSM jouera contre les Attackers. A 22 heures, les United Super Stars rencontreront les Reggae Lions. Les demi-finales auront lieu samedi à 20 heures et 22 heures. Le tournoi prendra fin dimanche avec la finale pour la 3ème place (13 heures) et la grande finale (15 heures).
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.