Temps de lecture estimé : 5 minutes
Jeudi le National Hurricane center a classé la tempête Danny en ouragan de catégorie 1 qui devrait, selon Météo France, menacer le nord de l’arc antillais à partir de dimanche ou lundi.

Après un début de saison particulièrement calme dû à l’interminable brume de sable et à l’établissement d’El Nino sur le Pacifique, la quatrième dépression tropicale de l’année sur le bassin Atlantique a finalement donné naissance au premier ouragan de la saison 2015. Le phénomène baptisé Danny, situé à l’est de l’arc antillais, se déplace sur une trajectoire globalement orientée vers l’ouest-nord-ouest à environ 17 km/heure. Une trajectoire qui devrait se maintenir dans les prochains jours selon Météo France. Jeudi, à 17h30, le phénomène se situait à quelque 1650 kilomètres à l’est des Antilles, avec une pression au centre de 990hPa, des vents moyens de 130 km/heures et des rafales à 160 km/heure. « Il est prévu de continuer de s’intensifier régulièrement cette nuit et demain vendredi » indiquait hier Météo France en fin de journée. « Ce système pourrait à partir de dimanche ou lundi représenter une menace pour l’arc antillais » était-il également précisé. Le nord des petites Antilles (incluant la Guadeloupe et les Iles du Nord) semble la région la plus exposée. Danny pourrait donc intéresser Saint-Martin et Saint-Barthélemy même si, comme tout phénomène cyclonique, il était hier encore impossible d’émettre des prévisions définitives plus de trois jours avant un éventuel impact.
 
Encore des incertitudes
« Il faut rester prudent dans l’interprétation de la trajectoire » souligne Philippe Bleuse, chef du centre météorologique de Guadeloupe. Il existe en effet « 300 kilomètres d’incertitude où il peut tout se passer ». D’ici dimanche, Danny peut en effet perdre de sa force s’il rencontre des conditions susceptibles de modifier sa structure : « à l’approche de l’arc antillais, des cisaillements de vents pourraient perturber l’organisation du phénomène» justifie M. Bleuse. Dans ce cas de figure, Danny pourrait donc être déclassé en tempête tropicale et faire plus de peur que de mal. Mais à l’approche des terres, Danny peut inversement rencontrer des conditions favorables à son renforcement et monter en puissance, en devenant un ouragan de catégorie 2. Cela dit, pas de panique car selon Météo France « malgré les incertitudes persistantes sur sa trajectoire et son degré d’intensité, ce ne sera pas un ouragan majeur ».
Hier, à l’heure de notre bouclage, il était donc encore top tôt pour échafauder des prévisions fiables : « il existe encore beaucoup d’incertitudes quant à son intensité » reconnaissait Météo France.
 
Un petit cyclone
Bonne nouvelle tout de même, Danny présente la caractéristique d’être « un phénomène de toute petite taille » souligne l’expert de Météo France. Les vents les plus puissants sont donc concentrés près du cœur du système : sur un rayon de 95 kilomètres pour les vents tempête, et sur seulement 20 kilomètres pour les vents ouragan. Quant au niveau de pluviométrie « on ne peut encore rien dire » expliquait hier Philippe Bleuse. Une bande de précipitations, aussi étroite soit-elle, peut impacter brutalement nos terres et suffire à créer d’importants effets de ruissellement et de ravinement sur les sols asséchés.
Un avion de reconnaissance de la NOAA doit recueillir des données sur l’ouragan Danny ce vendredi après-midi, afin d’affiner les prévisions sur la force du phénomène.
Chaque année, l’entrée dans la saison cyclonique mobilise les autorités et les médias afin de rappeler à la population que l’arrivée d’un phénomène ne se prépare pas la veille, mais dès le mois de juin. A ce titre le souvenir de Gonzalo en octobre 2014, qui avait surgi un peu sans crier gare, fut une expérience éloquente. Les incertitudes concernant les prévisions pour l’ouragan Danny, révèlent une fois de plus la nécessité de se tenir prêt à tout scénario.
 
 
LISTE DES ABRIS CYCLONIQUES
 
A l’approche d’un cyclone, à l’annonce d’une vigilance ROUGE, rejoignez votre habitation ou l’abri de la Collectivité le plus proche de chez vous.
Secteur N° 1 : Sandy-Ground – Terres-Basses
Ecole Primaire de Sandy Ground – route de Sandy Ground
Tél. 06 90 88 85 01
50 à 55 personnes
 
Secteur N° 2 : Marigot – Saint James
Ecole Emile Choisy – rue Léopold Mingau, Concordia
Tél. 06 90 88 84 05 / 05 90 87 13 27
65 personnes
 
Secteur N° 3 : Concordia – Spring
Ecole Hervé Williams 2 – route de Spring
Tél. 06 90 88 83 67 / 05 90 87 91 20
90 personnes
 
Secteur N° 4 : Hameau du Pont – Agrément
Eglise Assemblée de Dieu – rue Nana Clark, Agrément
Tél. 06 90 88 84 55
15 personnes
 
Secteur N° 5 : Cripple Gate – Friar’s Bay – Colombier
Eglise Méthodiste de Colombier – route de Colombier
Tél. 06 90 88 83 96
8 personnes
 
Secteur N° 6 : Rambaud – Saint-Louis – Morne O’Reilley
Eglise Adventiste – Hameau de Rambaud
Tél. 06 90 88 85 87
10 à 16 personnes
 
Secteur N° 7 : La Savane – Grand-Case
Eglise Catholique de Grand-Case – Bvd Bertin Maurice, Grand-Case
Tél. 06 90 88 83 91
12 personnes
 
Secteur N° 8 : Cul-de-Sac
Ecole Elémentaire de Cul-de-Sac – route de Cul-de-Sac
Tél. 05 90 52 07 69 / 06 90 88 84 96
40 personnes
 
Secteur N° 9 : Quartier d’Orléans – Oyster Pond
Ecole Primaire Orléans 2 – rue Corossol, Quartier d’Orléans
Tél. 06 90 88 83 68 / 05 90 87 33 13
70 personnes
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.