Temps de lecture estimé : 3 minutes
De passage à Saint-Martin, le sociétaire du VCG a accepté de répondre à quelques questions sur son avenir, ainsi que sur les événements regrettables survenus lors du dernier Tour de Guadeloupe.

SMW : Quel est ton programme pour cette fin de saison ? Participeras-tu au Tour de Tahiti avec la sélection de Guadeloupe ?
JR : Non je ne pars pas à Tahiti. C’est beaucoup trop loin, 32 heures d’avion. C’est encore de la fatigue accumulée alors que j’ai besoin d’être performant en cette fin de saison. J’ai encore beaucoup de courses à faire en France : à Fougères, dans les pays de Loire, en Bretagne, dans le sud de la France… Et puis je terminerai en beauté avec les championnats des petits pays de la Caraïbe, le 17 octobre à Barbade. Ca sera parfait pour clôturer et après on mettra le vélo de côté pendant un petit mois et demi. Le temps de profiter de Saint-Martin et de la famille.
SMW : Comment as-tu vécu cette affaire pendant le Tour de Guadeloupe entre Johann Ruffine (ASBM) et ton leader Ludovic Turpin ?
JR : Avec du recul, je dirais que l’ampleur que cela a prise est navrante. Si du côté Ruffine, il y avait un peu plus de retenue, d’humilité et qu’ils avaient reconnu les faits, je pense que tout cela serait fini depuis longtemps. Je ne pense pas que Ludovic nourrisse vraiment une grande animosité à l’égard de Ruffine. Mais le fait que Ruffine se rétracte, que son club cherche systématiquement des excuses, c’est ce qui m’a le plus embêté. Maintenant, la décision est entre les mains des grandes instances.
SMW : Ne penses-tu pas que les choses s’annoncent compliquées pour le VCG en Guadeloupe ?
JR : On n’a pas couru en Guadeloupe depuis la fin du Tour mais je ne pense pas que se sera compliqué pour le VCG. L’effectif devrait connaître quelques changements à l’intersaison, des nouveaux coureurs motivés. Ces nouveaux coureurs n’auront pas en tête cette affaire Turpin-Ruffine. Ca va rouler VCG et je ne pense pas qu’on va nous menacer sur le bord des routes.
SMW : Comment s’est passée la journée cyclo-sportive organisée dimanche dernier en ton honneur ?
JR : Tout s’est super bien passé. Le public a répondu présent. On a eu du beau temps sur la route et de la bonne musique à l’arrivée… Tout était parfait ! On a simplement fait le tour de l’île parce qu’il y avait des enfants de 11 ans. D’ailleurs, je les félicite. Ils ont fait une quarantaine de kilomètres à vélo, c’est déjà beaucoup pour des enfants de leur âge. En plus, il y avait beaucoup de bosses, même moi j’ai eu parfois du mal, mais les petits étaient motivés et je les félicite encore une fois.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.