Temps de lecture estimé : 3 minutes
L’opération « Saint-Martin – Dominica Relief Committee » a permis de faire livrer 21.000 bouteilles d’eau sur l’île sinistrée et d’envoyer une délégation locale apporter son soutien aux représentants du gouvernement.

L’élan de solidarité en faveur des Dominicais victimes de la tempête Erika ne s’est pas tari, côté français comme côté hollandais. Le 8 septembre dernier, une délégation locale accompagnée d’un cameraman de MSR TV s’est rendue sur l’île aux 365 rivières pour accompagner une livraison de 40 palettes d’eau. A l’initiative de cet élan de générosité : deux représentants de Conseils de quartier, Paul Whit (président de l’association Foundation for Hope and Music Development) et Georges Richardson (président de Sandy Ground on the Move), auxquels s’est associé l’ex-président de la Collectivité Alain Richardson. « Dans leurs quartiers respectifs vivent de nombreux ressortissants de la Dominique. Touché par la catastrophe, je me suis associée à eux pour mobiliser les fonds » rapporte ce dernier. La petite délégation locale a donc lancé l’opération « Saint-Martin – Dominica Relief Committee » et mobilisé quelques commerçants pour rassembler les subsides nécessaires à l’achat des 21.000 bouteilles d’eau. « Pour plus de simplicité nous avons fait la commande en Guadeloupe et les barges ont pu rapidement prendre la direction de la Dominique » détaille Alain Richardson. Une commande rendue possible grâce aux contributeurs : PHP Trading Karuline Nature, Orléans Hardware (L. Flanders), Dormoy Lewis SDL, Terrassement des Antilles (J. Lake), Motorworld, Jean-Philippe Dormoy, Cabinet Richardson.
 
FAMILLE ET COMMERCE
Au-delà du geste, le comité saint-martinois a souhaité faire le voyage pour manifester son soutien de façon directe : « être présent physiquement était une façon de vraiment montrer notre solidarité » explique Alain Richardson, souhaitant ainsi confirmer « les liens très forts entre Saint-Martin et la Dominique ». L’arrivée de nombreux Dominicais dans les années 70 a en effet tissé des liens familiaux et par le jeu des alliances, une part significative de la population « partage cet héritage ». Les liens commerciaux entre Saint-Martin et la Dominique sont également importants, puisque l’île est pourvoyeuse de fruits et légumes. Quant aux commerçants qui viennent livrer leurs marchandises chez nous, ils repartent souvent avec du matériel électroménager.  
 
300 À 400 M$ DE DÉGÂTS
Des visites de terrain on permis à la délégation saint-martinois de mesurer de ses propres yeux « cette véritable tragédie ». Depuis le cyclone David en 1979, la Dominique n’avait en effet pas connu un tel désastre. « Une estimation est actuellement en train d’être menée par la Banque Mondiale et les dégâts se chiffreraient entre 300 et 400 millions de dollars » témoigne l’ex-président de la COM. Le bilan des victimes, toujours provisoire compte tenu des nombreux disparus, fait état de 31 morts.
Avec ses 365 rivières, la Dominique pouvait se targuer d’être un pays exportateur d’eau de source. Or la tempête Erika a endommagé les zones de captation de l’eau ainsi que les canalisations. « L’eau ne peut non seulement être consommée mais une partie de l’économie de l’île est de fait à l’arrêt » explique Alain Richardson. Pour autant nos voisins caribéens ne baissent pas les bras et l’événement culturel majeur qui fait la renommée de l’île serait toujours à l’agenda fin octobre : « ils font tout leur possible pour organiser coûte que coûte le Creole Music festival ».
 

La solidarité de la communauté haïtienne
Plusieurs organisations socioculturelles et religieuses haïtiennes ont organisé une collecte de dons dans les 6 et 7 septembre à Agrément et à l’Armée-du-Salut. Ce collectif a fait donc, à une organisation dominicaise de la partie hollandaise, 3 palettes et demi d’eau, des litres de lait, de la nourriture ainsi que des produits d’hygiène. Tous les participants à cet élan de solidarité sont chaleureusement remerciés.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.