Samedi 26 septembre, les Lions Clubs des deux parties de l’île lanceront un grand appel à la générosité sur les ondes. Objectif : 30 000 dollars minimum.
 
 

Suite au passage de la tempête tropicale Erika à la fin du mois dernier, qui a dévasté l’île de la Dominique, provocant inondations, glissements de terrain, la destruction de nombreux villages mais aussi la mort de plus d’une vingtaine de personnes, les Lions Clubs de Saint-Martin (Doyen, Fort Louis, Oualichi), de Sint Maarten et de Saint-Barthélemy organisent une grande collecte de fonds. Les cinq clubs services demandent « à toutes les entreprises de soutenir les efforts du Lions Club à continuer à servir là où c’est nécessaire. Et aujourd’hui, ce sont nos frères et sœurs de la Dominique qui ont besoin de nous. »
Un peu sur le principe du Téléthon, ce radiothon sera l’occasion pour tout un chacun, et pas uniquement les entreprises, d’un élan de générosité. L’objectif affirmé de cette opération est de collecter au minimum 30 000 dollars en seulement 4 heures. L’organisation précise, mais en était-ce vraiment la peine, que « les sommes récoltées seront envoyées au Lions Club de la Dominique », qui sera en charge de « les redistribuer selon les besoins ». Il convient cependant de préciser qu’aucune promesse ne sera acceptée. « Il nous faut cette somme le jour même », prévient Marie-Georges Hamlet, présidente du Lions Club Oualichi.
 
« NOUS SOMMES SŒURS ! »
Concrètement, comment va se dérouler cette opération ? Samedi 26 septembre de 9 heures à 13 heures, les Saint-Martinois sont donc invités à écouter SOS Radio (95.9 FM) et Youth Radio (92.5 FM), à téléphoner et à passer faire des dons sur place. La même opération sera menée sur des radios de la partie hollandaise par les membres du St Maarten Lions Club. Pour information : Tous les dons sont déductibles des impôts et un reçu sera délivré à chaque philanthrope à cet effet. Marie-Georges Hamlet souhaite que Saint-Martin prenne conscience de l’importance d’aider la population de la Dominique. « Nous aidons, nous sommes sœurs ! Et qui sait si un jour, ce n’est pas Saint-Martin qui aura besoin de l’aide de la Dominique. »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.