Temps de lecture estimé : 3 minutes
Dimanche matin, aux environ de 9h10, la police de Sint Maarten est intervenue suite à une fusillade au niveau du complexe La Palapa.
 
 

Une victime est à déplorer : un homme dont l’identité reste encore inconnue, tout comme les raisons qui ont mené à cette pluie de balles. Les enquêteurs ont naturellement interrogé les témoins de la scène et rassemblé les informations permettant de faire progresser l’affaire. La police demande à toute personne susceptible d’apporter des renseignements de bien vouloir se mettre en relation avec ses services
 
 
HOPE ESTATE
Le harceleur de ces dames a eu chaud
 
Samedi matin, un homme soupçonné d’harceler des mères de famille par sms a été attiré dans la ZAC suite à « l’invitation » d’un couple. A défaut du couple, l’individu résidant depuis peu à Saint-Martin, a fait connaissance avec plusieurs dames se sentant harcelées, ainsi qu’avec les gros bras de certains rugbymen des Archiball. L’homme a tout d’abord contesté les faits qui lui étaient reprochés, avant de se raviser et de fondre en larmes. L’individu, qui sélectionnait visiblement des petites annonces publiées par des usagers aux prénoms féminins, aurait été démasqué par le groupe Facebook « Les mamans de SXM ». L’homme ferait déjà l’objet d’une procédure judiciaire à Saint-Barthélemy et serait en attente d’un jugement en novembre.
La gendarmerie, qui « passait par là », s’est arrêtée voyant l’attroupement et a conduit le présumé harceleur de ces dames à la brigade. Ecarté de la vindicte populaire, l’individu a été entendu avant d’être remis en liberté. Une plainte a été déposée mais le procureur de la République a classé l’affaire pour « infraction insuffisamment caractérisée ».
 
CONCORDIA
Un cyclomotoriste braqué par deux individus
 
Vendredi soir, un peu avant 22 heures, une voiture s’arrête à la hauteur d’un jeune homme dans l’impasse Siméone Trott. Le passager sort du véhicule et se fait remettre les clés du scooter sous la menace d’une arme de poing. Le propriétaire du deux roues n’a pas été blessé.
 
MARIGOT
Vol à main armée dans une épicerie
 
Samedi, vers 18h45, deux individus aux visages dissimulés derrière des foulards bandanas ont fait irruption dans un commerce de proximité de la rue de la Liberté. Pendant que le premier braquait son pistolet automatique sur le commerçant, l’autre s’est chargé de vider la caisse et d’emporter des cigarettes et des bouteilles d’alcool. Le montant exact du préjudice n’a pas été communiqué. Les deux braqueurs ont ensuite pris la fuite à bord d’une Toyota Corolla.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.