Temps de lecture estimé : 4 minutes
Mercredi dernier vers 13 heures, l’alarme d’une bijouterie de Marigot s’est déclenchée, mettant en fuite des cambrioleurs pour le moins acharnés.
 
 
 

En effet, ces derniers s’adonnaient à percer un mur en béton armé, manifestement depuis plusieurs jours, créant « un trou de 40 centimètres de profondeur » révèle le capitaine Régis Turlan Arto. Avant de prendre la poudre d’escampette, les voleurs ont tout de même dérobé des montres de grande valeur, pour un butin de 500.000 euros selon la gendarmerie. Un préjudice de grande ampleur qui a motivé la Brigade de recherches à se saisir de l’enquête.

 
OYSTER POND
Le serial cambrioleur stoppé sur sa lancée
 
L’auteur d’une série de cambriolages sur le secteur d’Oyster Pond a été interpellé à son domicile le 19 octobre dernier par la gendarmerie. L’intéressé sera convoqué devant le tribunal de Basse-Terre au mois de décembre mais dans l’attente de cette audience et à l’issue de sa garde à vue, il a été incarcéré en Guadeloupe dans le cadre d’une autre affaire pour laquelle il avait déjà été jugé et condamné. Le suspect aurait notamment commis un vol par effraction dans la résidence Sunrise le 13 octobre dernier, en forçant la baie vitrée. Il aurait dérobé du matériel hi-fi puis effacé ses traces à l’aide d’une serviette avant de quitter les lieux. « L’individu sera identifié grâce à un travail de recoupement judiciaire et d’exploitation des enregistrements de vidéo surveillance de la victime » indique la gendarmerie. L’enquête a permis de déterminer que le malfrat agissait selon le même mode opératoire depuis plusieurs semaines et serait l’auteur de plus d’une dizaine de cambriolages dans le quartier d’Oyster Pond.
 
 
ANGUILLA
4 homicides depuis le début de l’année sur l’île voisine
 
Un homme a été abattu par balles mardi dernier vers 20 heures, dans le secteur de Blowing Point sur l’île d’Anguilla. A leur arrivée sur la scène du crime, les forces de police ont découvert plusieurs impacts dans le haut du corps de la victime, qui a malheureusement succombé à ses blessures. Un appel à témoin a été lancé et toute information peut être communiquée par téléphone au 497-2333 auprès du département des enquêtes criminelles d’Anguilla. ­
 
SINT MAARTEN
En bisbille avec son voisin, il lui tire dessus
 
Mardi soir sur Monte Video Road, une querelle entre voisins a dégénéré. L’un des deux protagonistes s’est armé d’un fusil et a tiré sur son interlocuteur. Les forces de l’ordre et les secours sont parvenus sur la scène du drame peu après. La victime a été transportée à l’hôpital de Sint Maarten mais aucune information n’a été communiquée sur son état de santé. L’auteur du coup de feu a été interpellé et son arme a été confisquée.  
 
Des billets de banque maculés de rouge en circulation après un braquage
 
Le 8 octobre dernier le braquage d’un casino de Sint Maarten se soldait par le vol d’un sac de billets de banque en dollars et guilders. Une capsule de colorant, qui se trouvait avec l’argent, a explosé, maculant d’encre rouge totalement ou partiellement les billets. Depuis lors, certains usagers se sont trouvés en possession de ces billets, par exemple en retirant de l’argent à un distributeur automatique. L’encre rouge n’est en effet pas toujours identifiable au premier coup d’œil, certains billets étant faiblement tâchés dans les coins. La police confirme qu’une réunion doit se tenir ce vendredi entre les banques pour déterminer la procédure qui sera adoptée quant à ces billets. Dans cette attente, la maréchaussée de Sint Maarten enjoint les particuliers et entreprises à ne pas accepter ces billets et à l’informer dès lors qu’ils sont repérés. La police indique également que les billets tachés en possession doivent être rapportés à la banque. Si un doute persiste sur un billet, il est conseillé de le faire vérifier auprès d’un établissement bancaire.
 
Un jeune homme soupçonné de viol interpellé
 
Lundi dernier la police de Sint Maarten a procédé à l’interpellation d’un jeune homme suspecté d’avoir commis un viol. Il a été placé en garde à vue.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.