Temps de lecture estimé : 3 minutes
Une cérémonie a pris place vendredi dernier pour remettre les insignes d’Ancien Combattant aux miliaires Eric Nadaud et Rodolphe Arnal. Jean-Claude Van Rymenant et Emmanuel Effantin ont eux reçu la médaille de la sécurité intérieure.

Depuis le 1er octobre 2015, quatre mois d’opex font désormais de chaque militaire un ancien combattant, statut créé à l’origine pour les Poilus de la Grande Guerre. La mesure adoptée dans le cadre de la loi de finances 2015 et qui permet d’accorder désormais la carte du combattant à celles et ceux qui totalisent plus de 120 jours de présence en opérations extérieures, est en effet entrée en vigueur. Partout en France depuis début octobre, les cérémonies se sont donc succédé pour affirmer la reconnaissance de l’Etat en vertu de ces nouveaux critères.
À Saint-Martin, deux militaires sont donc désormais des ressortissants de l’Office national des Anciens combattants: Eric Nadaud, 45 ans (gendarmerie) qui a servi en ex-Yougoslavie et Rodolphe Arnal, 42 ans (Armée de Terre) qui a servi en ex-Yougoslavie ainsi qu’en République de Centrafrique. Lors d’une cérémonie présidée vendredi dernier par la préfète Anne Laubies les deux militaires ont reçu la croix et la carte du combattant, au titre de la participation à une opération extérieure. La représentante de l’Etat a fait part d’une « reconnaissance à la hauteur des sacrifices consentis », en relayant le message du Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattant et de la Mémoire.
 
LES HONNEURS DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR
 
Vendredi dernier il s’agissait également de rendre hommage à deux personnalités qui se sont distinguées par des services « particulièrement honorables », ainsi que l’indique le principal critère d’attribution de la médaille de la sécurité intérieure. Le capitaine de la SNSM, Jean-Claude Van Rymenant, a reçu cette distinction des mains de la préfète pour son action à la tête de l’équipe des sauveteurs et l’intervention du 13 octobre 2014 lors du cyclone Gonzalo. Cette opération de secours avait en effet mobilisé un équipage de la SNSM pour porter secours à un couple et leur bébé qui se trouvaient à bord d’un voilier en pleine tempête. L’embarcation avait fini par se briser sur les récifs et la vedette des sauveteurs s’était échouée, gravement endommagée. L’héroïsme des sauveteurs s’était également illustré dans l’assistance portée à d’autres navires échoués sur la plage.
Emmanuel Effantin, chef de cabinet de la préfète, fut le second récipiendaire de la médaille de la Sécurité intérieure. Il a reçu les honneurs de l’Etat pour son action à la tête du service interministériel de Défense et de protection civile (SIDPC) de la Savoie en matière de protection des biens et des personnes.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.