Temps de lecture estimé : 2 minutes
Entre art et thérapie, le chant des voyelles sacrées rétablit l’équilibre énergétique de l’individu en harmonisant ses dissonances intérieures par leur expression extérieure.

Partagée entre Saint-Martin et la Provence, Catherine Mangano anime depuis 1996 des stages d’initiation à la technique vocale et d’harmonisation énergétique à partir du chant des voyelles sacrées indiennes : YoU, YO, YI, Yé, YA. De cette méthode, qui réveille les émotions, naît aujourd’hui l’ouvrage le Yoga de la voix, fruit de vingt années de pratique, accompagné d’un CD audio. « Si j’en suis arrivée à ce livre, explique l’auteure, c’est parce que je n’ai eu que des confirmations de l’efficacité du yoga de la voix. La force de cette méthode, c’est sa simplicité. » Et pourtant, quoi de plus complexe que la voix. « La voix est la messagère de cette vie intérieure si mystérieuse qui anime chacun de nous, peut-on lire en préambule. Au-delà des mots, la voix est la projection sonore de toute la richesse humaine dans toute sa diversité d’expression. Elle trahit nos états d’âmes, nos tensions secrètes et intimes comme elle peut magnifier nos sensations, nos émotions, nos pensées. » La pratique du yoga de la voix s’appuie sur la maîtrise du souffle et de la posture, « des techniques, physiques et spirituelles, qui stimulent la circulation de l’énergie vitale dans l’organisme, nécessaire à l’expression de la voix. Canalisée par la respiration consciente et le bon placement corporel, la vibration de la voix est le ‘pont sonore’ qui connecte l’individu à la réserve infinie d’énergie présente partout dans l’univers. » Et comme le dit si bien Catherine Mangano : « Tant qu’il y aura du souffle, il y aura de la voix ! »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.