Temps de lecture estimé : 5 minutes
Entre le 18 novembre et le 14 avril, quelque 4200 croisiéristes sont attendus dans la baie de Marigot. C’est mieux que la saison précédente, qui n’avait accueilli que 20 escales.

Après deux années difficiles pour la croisière, la partie française reprend du poil de la bête. Trente-sept escales sont attendues cette saison, soit presque deux fois plus qu’en 2014/2015 qui n’en comptait que vingt. Le très chic Club Med 2 ouvrira le bal le mercredi 18 novembre. « Cette saison s’annonce bonne » estime le directeur du port Albéric Ellis, qui compare avec « la chute importante » du nombre d’escales les deux années précédentes. Les compagnies Winstar Cruises et Seadream avaient en effet déserté la baie de Marigot pour le port de Philipsburg, ce qui avait été un coup dur pour une économie déjà en mal de développement. « Ces opérateurs sont partis car nous n’avons toujours pas de structure adéquate, soit un véritable quai de croisière » veut rappeler M. Ellis.
 
Arrivée du Star Legend, retour du SeaDream
Le tourisme de croisière de la partie française se démarque sensiblement du côté hollandais. Avec un tirant d’eau de seulement 6,50 mètres, le port de Galisbay ne peut accueillir les gros paquebots qui génèrent en une seule escale un afflux massif de quelques milliers de croisiéristes. La partie française reçoit donc de petites unités haut de gamme, de 150 à 850 passagers dont le pouvoir d’achat est en revanche bien plus important. Au total, avec les trente-sept escales annoncées pour cette haute saison touristique, quelque 4200 croisiéristes devraient débarquer sur le Front de Mer.
Ce regain d’activité est lié à l’arrivée du Star Legend (212 passagers) qui a programmé 13 escales. Cette saison 2015/2016 est également marquée par le retour des yachts Seadream 1 et 2 (respectivement 112 et 110 passagers), qui totaliseront 17 escales. Saint-Martin sera également port d’attache pour une croisière du Ponant, c’est-à-dire que les passagers embarqueront et débarqueront ici et consommeront deux nuits d’hôtel. A noter aussi que l’Ocean Princess fera escale pour la première fois dans la Baie de Marigot, le 23 décembre. Avec ses 850 passagers, ce sera le navire le plus porteur de la saison pour le côté français.
 
Nouveauté dans l’accueil des croisiéristes
L’accueil des croisiéristes qui vont débarquer à Marigot a été repensé. Une convention a en effet été signée entre le Port de Galisbay et l’Office de tourisme. « Elle prend effet dès cette saison » ajoute Albéric Ellis. La maison du tourisme va mettre à disposition des agents d’accueil qui seront chargés d’orienter les passagers-touristes à chacune des escales. Le Port de Galisbay travaille également main dans la main avec l’Office de tourisme, pour ce qui concerne la promotion de l’escale Saint-Martin. « La croisière est un facteur économique très important » conçoit M. Ellis, ajoutant avoir « maintenu les efforts de promotion ». Notre destination est ainsi mise en valeur sur trois salons spécialisés : le Seatrade Cruise Global en Floride, le Seatrade Europe Cruise Convention, où Saint-Martin s’associe à d’autres destinations caribéennes pour promouvoir la région, ainsi qu’un salon spécifique à la croisière dans les Antilles.
Pour cette saison 2015/2016 la clientèle de croisiéristes accostant côté français va rester majoritairement américaine, à hauteur de 70%.
 
 
Calendrier des escales en baie de Marigot
Saison 2015/2016
 
Mercredi 18 novembre
Club Med 2, 8h00 – 19h00
Mercredi 2 décembre
Star Legend, 7h00 – 22h00
Club Med 2, 8h00 – 20h00
Samedi 5 décembre
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Lundi 7 décembre
Le Ponant, arrivée à 22h00
Mercredi 9 décembre
Seadream 2, 9h00 – 22h00
Star Legend, 7h00 – 22h00
Samedi 12 décembre
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 16 décembre
Seadream 2, 8h00 – 16h00
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 23 décembre
Ocean Princess, 8h00 – 17h00
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 30 décembre
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mardi 5 janvier
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 6 janvier
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 13 janvier
Star Legend, 7h00 – 22h00
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Samedi 16 janvier
Seadream 1, 8h00 – 17h30
Mercredi 20 janvier
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 27 janvier
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 3 février
Star Legend, 7h00 – 22h00
Seadream 2, 8h00 – 15h00
Samedi 6 février
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 10 février
Star Legend, 7h00 – 22h00
Mercredi 17 février
Star Legend, 7h00 – 22h00
Seadream 2, 8h00 – 16h00
Samedi 20 février
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 24 février
Star Legend, 7h00 – 22h00
Seadream 2, 8h00 – 21h30
Samedi 27 février
Seadream 1, 8h00 – 16h00
Samedi 12 mars
The World, 9h00 – 23h00
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 16 mars
Seadream 2, 8h00 – 20h00
Samedi 19 mars
Seadream 1, 8h00 – 18h00
Mercredi 23 mars
Seadream 2, 8h00 – 16h00
Samedi 2 avril
Deutschland, 7h00 – 22h00
Jeudi 14 avril
Seadream 2, 7h00 – 22h00
 
 
Saint-Martin / Sint Maarten :
la croisière rapporte 423 M$ par an
 
Récemment la Florida Caribbean Cruise Association (FCCA) publiait une étude intitulée « Economic contribution of cruise tourism to the destination economies ». Avec 423 millions de dollars de chiffre d’affaires généré par la croisière, Saint-Martin / Sint Maarten se place en tête dans la Caraïbe, suivi par les Bahamas avec 373 M$. Comptabilisant 2,2 millions de croisiéristes par an, notre île reste la quatrième destination de la Caraïbe, même si le dynamisme de cette économie est essentiellement drainé par le côté hollandais, seul à même d’accueillir les gros paquebots. L’étude de la FCCA révèle également qu’un passager ou membre d’équipage dépense à Saint-Martin / Sint Maarten 180 $ en moyenne, sur une journée d’escale. L’activité croisière serait génératrice de quelque 9000 emplois mais là encore, essentiellement côté hollandais. En revanche 60% des excursions vendues concerneraient des activités situées côté français, puisqu’elle dispose néanmoins de sites touristiques attractifs tels que la plage de la Baie Orientale, la Lottery Farm, la Ferme aux Papillons, ou encore le village de Grand-Case.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.