Temps de lecture estimé : 2 minutes
La compagnie hébergée par la Salle Timbanque inaugure sa saison théâtrale avec un texte où la comédie explose en satire sociétale.

La rentrée culturelle des Apatrides ne fait pas dans la demi-mesure. Les comédiens qui officient au théâtre de Marigot ont choisi un texte de Gérald Sibleyras et Jean Dell pour lever le rideau sur la saison de la Salle Timbanque. La pièce « Vive Bouchon » fait sa Première ce vendredi et fera crisser les planches jusqu’au 19 décembre. Pour marquer l’ouverture de sa cinquième saison, le théâtre de Marigot a donc misé sur le rire. « C’est une très grosse comédie » concède la maîtresse des lieux, Audrey Duputié. A la faveur d’un texte truculent, et grâce aux élucubrations du maire de la petite commune de Bouchon, le public va plonger dans les méandres d’une loufoquerie politico-administrative puisque l’édile farfelu de cette minuscule bourgade française, animé d’une idée fixe, va user de toutes sortes de magouilles pour bénéficier de subventions européennes. « Un script qui nous parle depuis Saint-Martin » plaisante Audrey Duputié, qui fomente ce projet depuis belle lurette : « la pièce était depuis longtemps dans les tiroirs, je suis ravie que l’on puisse enfin la présenter ».
 
FINESSE ET REBONDISSEMENTS
 
« C’est vraiment une super comédie satirique » promet la direction artistique de la Salle Timbanque. La société dans ses aspects les plus caricaturaux sera effectivement passée à la moulinette des quatre protagonistes campés par Luc Bouthors, Georgina Cornelly, Audrey Duputié et Erwan Trotel. Rien de grossièrement potache en revanche, même si ce type de registre fait toujours mouche. L’écriture des auteurs, subtile, tente de s’extraire des clichés de l’humour standard pour exploiter tous les ressorts comiques d’un texte contemporain, qui résonne fortement de nos jours. « Il ne nous reste qu’à souhaiter que le jeu des Apatrides soit à la hauteur » glisse timidement Audrey Duputié. On ne peut qu’encourager le public à venir se vautrer dans les canapés rouges pour déguster cette délicieuse comédie servie dans une mise en scène collective et huit tableaux pétillants de rebondissements. A voir dès ce week-end.
 
Réservations, mode d’emploi
 
« Vive Bouchon » : tous les vendredis et samedis à 20 heures jusqu’au 19 décembre. Théâtre la Salle Timbanque, Auberge de Mer, Marina Royale, Marigot. Prix des places : 16 €. Réservation conseillée au 0590 29 41 52 (boîte vocale) ou sur www.theatre-la-salle-timbanque.fr (rubrique acheter vos billets en ligne).
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.