Temps de lecture estimé : 2 minutes
Record de participation pour la 3ème édition de La Noctambule. Plus de 300 coureurs et marcheurs ont participé. Beaucoup s’étaient déguisés.

Vendredi soir, veille d’Halloween, il n’était pas étonnant d’observer de nombreux morts-vivants, diablesses et monstres en tout genre au départ de La Noctambule, dans les Jardins de Bellevue. En particulier, lors des épreuves de 6km course et de 4km marche, car sur le 9km course, l’ambiance était résolument plus sérieuse. A l’image d’un Fabrice Arnaud des grands soirs, qui n’était pas venu blaguer dans les collines. La lampe solidement vissée sur le front, notre coureur de la nuit s’est tout de suite placé en tête de la course et personne n’aura pu l’en déloger. Le Pistolero s’impose en 50’23’’ et relègue Tom Richard et Fred Besnard, ses deux plus proches suivants, à plus de 1’30’’. Chez les dames, Justine Guérard l’emporte en 59’27’’.
En (faux) sang et couvert de bandages, Anthony Durand a réalisé un de ses rêves, celui de courir et d’être déguisé. Blessé (vraiment) à la cheville, notre grand gamin barbu a fait le choix du 6km qu’il gagne en 38’13’’. Le vainqueur apprécie les évolutions du parcours par rapport aux deux précédentes éditions. « On a fait tout le tour des chemins de Bellevue. On n’est jamais passé deux fois au même endroit. On s’est rarement croisé, donc on n’a pas eu la lumière des autres dans la tête. C’est une belle preuve d’organisation. Et puis quand tu es tout seul dans la nature, c’est génial ! » Sara Coupillet est la première femme et boucle le 6km en 50’04’’. Elle est suivie de près par Maya Soubeste et Emilie Weber.
 
ENCORE UN SUCCÈS POUR DOT
 
Bien que l’épreuve n’ait pas donné lieu à un classement officiel, la majorité des participants, 215 exactement, était inscrite sur le 4km marche. La plupart se sont inscrits le jour même de La Noctambule. Jean-Marc de Dream of Trail (DOT) n’en croit pas ses yeux. « C’était mal barré ! Avec les vacances, Halloween, les gens m’avaient dit qu’ils ne pourraient pas venir. Et puis la météo incertaine… » Au final, les organisateurs peuvent parler d’une nouvelle « réussite » intergénérationnelle. L’effet « Family Trail » n’y est certainement pas étranger, mais pas seulement. « On a fait la gratuité pour les enfants de moins de 12 ans. Du coup, les gens sont venus en famille. Ils sont venus passer une soirée différemment. »
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.