Temps de lecture estimé : 2 minutes
A l’automne débutent traditionnellement les épidémies saisonnières, à l’instar de la grippe et de la bronchiolite qui commencent à s’installer.  

L’institut de veille sanitaire (INVS) a émis un bulletin de surveillance pour les pathologies saisonnières qui se déclarent habituellement peu avant l’hiver. Dans nos îles, elles coïncident aussi avec l’ouverture de la saison touristique et l’arrivée plus massive de visiteurs venus de l’hémisphère nord. L’INVS fait ainsi état d’un « début probable des épidémies de grippe et de bronchiolite ». Concernant les syndromes grippaux, une augmentation modérée du nombre de consultations a été observée au cours du mois de septembre. Celle-ci s’est amplifiée au cours de la 3ème semaine d’octobre, le nombre de consultations dépassant largement les valeurs maximales attendues avec 157 cas estimés.
Sur le front de la bronchiolite, qui touche essentiellement les jeunes enfants, « la situation épidémiologique est celle d’un début d’épidémie qui reste à confirmer, comparable à ce qui est observé en Guadeloupe et en France hexagonale » détaille la veille sanitaire. A Saint-Martin le nombre hebdomadaire de consultations a effectivement augmenté la 2ème semaine d’octobre et cette augmentation s’est amplifiée la semaine suivante avec près de 40 consultations pour bronchiolite, soit une valeur près de huit fois supérieure aux valeurs maximales attendues. Concernant la gastro-entérite, la situation est « à surveiller de près », une augmentation du nombre hebdomadaire de consultations ayant récemment été relevée. Quant à la varicelle elle reste pour le moment très marginale avec un nombre de consultations pour symptômes évocateurs qui reste nettement inférieur aux valeurs maximales attendues.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.