Temps de lecture estimé : 3 minutes
Depuis 2012, les Journées de la Coopération Européenne sont célébrées pour faire connaître les projets de coopération territoriale. A Saint-Martin, c’est la jeunesse qui a été particulièrement sensibilisée.

On ne peut pas prétendre aux avantages que nous apporte l’Union européenne sans être un citoyen européen à part entière». Cette déclaration d’Alex Richards, directeur des affaires européennes et de la coopération régionale à la Collectivité, résume l’esprit des journées de la coopération européenne dans la Caraïbe, qui ont eu lieu du 4 au 7 novembre, dans les territoires français ultramarins comme en Europe.
 
L’objectif des journées de la coopération européenne étant de faire connaître et de valoriser la coopération entre les territoires soutenus par les fonds européens, les deux projets retenus pour notre île étaient d’une part celui de l’Observatoire de la santé entre Saint-Martin et Sint Maarten et d’autre part le projet Caribcomx, porté par Dauphin Telecom et qui vise à coordonner entre eux les différents opérateurs en téléphonie dans la Caraïbe.
 
AGIR ENSEMBLE POUR LA SANTÉ
Jeudi matin, au collège de Quartier d’Orléans, deux classes de primaire et une classe de sixième ont été sensibilisées aux concepts de citoyenneté et de voisinage entre territoires, en commençant par les îles voisines – certaines d’entre elles étant européennes – dont ils ont dû reconnaître les drapeaux. Le docteur Louis Jeffry, président de l’association Observatoire de la santé, a pris le relais en passant le message : faire des choses ensemble pour la santé de chacun peut améliorer la façon de vivre de tous.
 
FAVORISER LES APPRENTISSAGES
Pour l’Éducation nationale et le représentant du recteur, Michel Sanz, également chef du service de l’éducation dans les collèges, le développement de la coopération entre les îles est une réalité, le but final étant de favoriser les apprentissages et la réussite des élèves, tout particu-lièrement dans la maîtrise de l’anglais. «C’est une bonne chose de se rencontrer entre voisins, cela favorise l’ouverture, mais cela favorise avant tout l’apprentissage des langues,» nous a-t-il confié. Le programme s’est poursuivi au lycée samedi matin avec les deux classes «Sciences-Po», sensibilisées à la nécessité de coopérer entre nations européennes au travers de projets communs, pour une progression générale optimisée et plus rapide.
Une centaine de jeunes ont participé jeudi aux journées de la coopération européenne dans la Caraïbe, au collège de Quartier d’Orléans. 
 
 
L’Observatoire de la santé
L’Observatoire de la santé mis en place entre Saint-Martin et Sint Maarten a pour objectif d’identifier les besoins prioritaires et les problématiques de santé publique sur les deux parties de l’île, d’établir une cartographie des maladies chroniques et de renseigner sur les structures de soin. 4000 personnes de plus de 18 ans vont répondre à un questionnaire qui permettra notamment de connaître leur ressenti vis-à-vis de la qualité des soins dispensés sur l’île et d’autre part d’évaluer le niveau de leurs connaissances quant à leur propre santé. D’un coût de près de 600.000 euros, l’Observatoire de la santé est financé à hauteur de 50% par des fonds européens dans le cadre d’Interreg 2007-2013, à 25% par la Collectivité de Saint-Martin et à 25% par le gouvernement de Sint Maarten, la Collectivité assurant l’avance des fonds.    
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.