Temps de lecture estimé : 2 minutes
Mercredi, les cérémonies de la fête nationale se sont déroulées sous le signe de l’unité entre les cultures. La coopération entre les deux territoires a occupé l’essentiel des discours officiels.

Comme chaque 11 novembre, jour de la Saint-Martin, parties française et hollandaise avaient rendez-vous pour témoigner de la bonne volonté qui perdure depuis plus de quatre siècles. La coutume voulait que cette année les cérémonies officielles se déroulent à Sint Maarten, des cérémonies placées sous le signe de l’unité entre les communautés (« Through culturally diverse, St Maarten/St. Martin unity comes first »). Ainsi, après le traditionnel dépôt de gerbes au pied de l’obélisque qui marque la frontière entre Bellevue et Cole Bay, les représentants des exécutifs, la présidente du parlement et le gouverneur de Sint Maarten, la préfète des îles du Nord ainsi qu’une cohorte d’invités, ont pris la direction de Philipsburg pour la suite du protocole.
Passage obligé par l’église méthodiste, le temps d’une cérémonie œcuménique, puis tout ce monde s’est rendu au niveau de la Courthouse pour assister au défilé des uniformes. A noter la présence d’un groupe de sapeurs-pompiers de la partie française. Les cérémonies de la fête nationale se sont ensuite poursuivies par les allocutions des dirigeants. Lors de son intervention, la présidente de la Collectivité a rappelé l’importance de la coopération entre le nord et le sud de l’île et fait allusion à l’observatoire de la Santé, aux échanges scolaires mais aussi aux réseaux transfrontaliers (eau, électricité, transport). Aline Hanson a conclu son discours en citant « The Great » Abraham Lincoln : « Always remember that our intention to succeed is more important than anything else. »
LA COOPÉRATION AU CŒUR DES DISCOURS
Les allocutions du Premier ministre Marcel Gumbs, du gouverneur Eugene Holiday, de la ministre de l’éducation Rita Bourne-Gumbs et de la préfète Anne Laubies ont également été en ce sens. Le gouverneur a notamment souligné que « l’urgence de rejoindre et d’unifier nos ressources dans le respect mutuel est grande et croissante. » Juste avant, le chef du gouvernement de Sint Maarten avait lui mis l’accent sur les projets de traitement et d’évacuation des eaux ainsi que sur le traité de coopération des forces de l’ordre.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.