Temps de lecture estimé : 4 minutes
La journée mondiale de lutte contre le Sida qui se tient traditionnellement le 1er décembre fait écho à Saint-Martin avec la mobilisation des associations investies dans la prévention des maladies chroniques.

Épidémie généralisée : c’est le constat de l’Organisation mondiale de la santé en Caraïbe pour ce qui concerne le Sida. Notre région est en effet la deuxième zone la plus touchée après l’Afrique et sur notre île, qui ne fait pas exception, plus de 1% de la population résidente est porteuse du VIH. En 2015, quelque 70 nouveaux cas ont été diagnostiqués. 600 patients sont suivis côté français et 200 côté hollandais.
 
La prévention ne peut donc se relâcher et la journée mondiale de lutte contre le Sida va mobiliser les principaux acteurs locaux pendant une semaine. Cette année, dans un contexte de simplification des traitements et d’une plus grande maîtrise de la maladie sur le plan médical, les actions de sensibilisation et de dépistage vont associer le VIH / Sida aux autres maladies chroniques dont la prévalence est forte sur le territoire. Le Sida est en effet « une maladie parmi les autres » si l’on en croit le slogan retenu cette année pour aller au-devant de la population. « Il s’agit de dé-stigmatiser la maladie et de la positionner comme les autres maladies chroniques telles que le diabète, le cancer, l’hypertension… » détaille le docteur Olivo, coordinateur de l’association Sida / Liaisons Dangereuses, qui insiste sur la nécessité de « travailler sur les conduites à risque ».
SAMEDI, À SANDY GROUND
Inaugurant la semaine de dépistage (lire par ailleurs), le premier temps fort de l’opération de sensibilisation prend place ce samedi 28 novembre à Sandy Ground, où sera installé un village de prévention de la santé en face du Centre culturel, de 8 heures à 14 heures. Outre l’association Aides, qui a réalisé pas moins de 900 dépistages cette année, ainsi que les Liaisons Dangereuses, on y retrouvera de nombreux partenaires : l’association Saint-Martin Santé (diabète, obésité, hypertension), le centre hospitalier avec le CIDDIST, Tournesol (handicap), Maternité Active, le CSAPA des îles du Nord (addictologie), l’Agwadec, Guadeloupe Alzheimer, le réseau 3C (centre de coordination en cancérologie).
 
La population sera donc invitée à se faire dépister grâce à la nouvelle technique dite « TROD », qui permet de prélever une petite goutte de sang sur un doigt et de livrer un résultat en trois minutes. Outre la nécessité de s’assurer que l’on n’est pas porteur du VIH, les messages de prévention ne pourront faire l’impasse sur l’usage du préservatif : cette année, à l’association Liaisons Dangereuses, sur 886 personnes reçues 277 révélaient ne jamais l’utiliser, et 393 de manière irrégulière.
 
« Il existe un lien entre la vulnérabilité socio-économique et la présence de la charge virale » justifie la présidente des Liaisons Dangereuses, Ketty Karam. Etre à Sandy Ground doit donc permettre de toucher une population qui a besoin d’information. Et en matière de prévention, il faut sans cesse passer par le dialogue. Pour Nadia Agapè, qui s’investit pour parler du SIDA dans les églises avec l’association Chrétiens Sida « il y a beaucoup de travail à faire pour lever les tabous ». Des tabous, voire une méconnaissance contre lesquels tentent de lutter les professionnels et bénévoles mobilisés dans la prévention et la prise en charge des maladies chroniques.
 
 
En mode séduction ? Fais ton test
 
Samedi soir la soirée « Sensual Seduction » du Palm d’Or mettra de la prévention sur le dancefloor. A l’initiative du club Rotaract Saint-Martin Nord, cette opération de sensibilisation au VIH/Sida qui débute à 10 heures se fera en compagnie de deux pointures des platines : DJ Franklin et DJ Rudeness. Des tests de dépistage rapide seront proposés toute la soirée par l’équipe de l’association AIDES et les fêtards pourront repartir avec des préservatifs dans la poche offerts par le club. 
 
Tarif à l’avance et avant 1 heure : 5 €/$ seulement. Après 1 heure du matin, l’entrée vous en coûtera 10 €/$. Infoline : 0690 11 28 41
 
 
Une semaine de sensibilisation et de dépistages
 
Mardi 1er décembre
A l’agence de sécurité sociale à Concordia (Liaisons Dangereuses), de 8h30 à 12 heures. Sur le parvis de l’hôpital entre 8h30 et 13h30 (Aides)
 
Mercredi 2 décembre
Hall de l’hôtel de la Collectivité, le matin (Liaisons Dangereuses)
 
Jeudi 3 décembre
Au Manteau de Saint-Martin, le matin (Liaisons Dangereuses). A Cul-de-Sac sur l’embarcadère, de 14 heures à 18 heures (Aides)
 
Vendredi 4 décembre
A la pharmacie centrale de Marigot, le matin (Liaisons Dangereuses). Interventions sur les ondes et dépistages côté hollandais en partenariat avec l’association I Can d’Anguilla (Aides)
 
Lundi 7 décembre
L’association Liaisons Dangereuses se rend au collège de Gustavia à Saint-Barthélemy.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.