Temps de lecture estimé : 2 minutes
Vendredi matin, alors que la France pavoisait en bleu-blanc-rouge, une classe de 5ème et une autre de 3ème ont décidé d’interpeller les autres élèves.

Peu avant la récré, sans un mot, les collégiens ont investi la cour pour y former un signe de la paix tricolore. Puis, la cinquantaine d’enfants a entonné la Marseillaise et O Sweet Saint Martin’s Land avant de disparaître, toujours sans un mot. « L’idée, c’est de provoquer des réactions chez les élèves du collège, qu’ils se posent des questions et puissent exprimer leurs sentiments à leur retour en classe, explique Lucile Maaroufi, professeure d’Anglais des deux classes. Depuis les attentats, les jeunes ont entendu beaucoup de choses, ils ont besoin de parler. Certains m’ont dit spontanément qu’ils avaient envie de chanter la Marseillaise. » Pour que son effet soit total, ce happening des plus patriotiques s’était préparé dans le plus grand secret. Seuls les élèves des deux classes, leur professeure d’Anglais et la direction du collège Mont des Accords étaient dans la confidence. « Je supporte, j’approuve ce genre de manifestation, assure Aline Confiac, la principale de l’établissement. On s’aperçoit qu’il faut rappeler les valeurs de la République dans cette période troublée. Nous sommes là pour les défendre plus que jamais. C’était très beau et très poignant. » Vendredi 20 novembre, une initiative dans le même esprit s’était déroulée au collège de Quartier d’Orléans, mais la direction avait refoulé la presse.
    Hu. M
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.