Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les 52 employés de l’association Sandy Ground on the Move Insertion étaient invités mardi dernier à un déjeuner de Noël au Centre culturel de Sandy Ground.

Chacun était prié d’arriver en compagnie d’un membre de sa famille, «afin de créer des liens et que la famille fasse connaissance avec les collègues,» nous a dit Georges Richardson, président de l’association. Sandy Ground on the Move travaille dans le domaine de l’insertion et se veut le lien avec le monde du travail. Ses salariés prennent en charge la sécurité des élèves aux heures d’entrée et de sortie des écoles, entretiennent les espaces verts aux Terres Basses et sur plusieurs terrains de sport, et assurent la propreté des sanitaires dans toutes les écoles du primaire. Sa directrice, Marjorie Antoine, considère que l’association est là pour accompagner les salariés, mais qu’ils doivent y mettre du leur et arriver avec l’idée qu’ils sont là pour évoluer humainement et professionnellement. Et elle ajoute : «Il y a du travail à Saint-Martin, mais il y a aussi un décalage entre l’offre et la demande, que nous nous efforçons de combler avec des formations adaptées à la demande». L’association encourage également les jeunes à quitter l’île pour trouver du travail, «parce qu’il n’y a pas assez de place pour que tout le monde s’épanouisse professionnellement et qu’il faut s’enlever de la tête l’idée que l’on doit rester à Saint-Martin parce qu’on est né à Saint-Martin».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.