Temps de lecture estimé : 7 minutes
Samedi 12 décembre, l’association des Saint-Luciens vivant à Saint-Martin a offert un petit déjeuner aux résidents de l’Ehpad Bethany Home dans l’espace de vie de l’établissement.

Les résidents, la direction et le personnel de l’Ehpad tiennent à remercier l’association et surtout à lui dire que « nous avons découvert ce qu’est le petit déjeuner traditionnel de cette  belle île (bush tea, cocoa tea, banana, saltfish, cucumber, johnny cake roast bake and fried, boiled eggs, and sausages) qui était succulent et préparé par les membres de l’association tout en écoutant les CD des ténors de la musique folklorique sainte-lucienne. Merci pour cette initiative  et joyeuses fêtes. Happy holidays! » Le lendemain, dimanche 13 décembre, les familles des résidents de Bethany Home ont été invitées à venir partager une collation.

Le surendettement des ménages dans les DOM à la hausse en 2014

 
L’Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) publie une étude analysant le profil des ménages surendettés dans les Départements d’outre-mer. En 2014, les ménages en situation de surendettement dans les DOM sont essentiellement composés de personnes vivant seules (célibataires, séparés, divorcés ou veufs) et n’ayant personne à charge. Les personnes surendettées rencontrent généralement des difficultés d’ordre professionnel : plus de la moitié sont au chômage ou sans activité professionnelle. Elles sont majoritairement locataires de leur logement (60 %). La plupart des ménages surendettés ont des ressources mensuelles inférieures ou égales à 2 000 euros. Plus d’un dossier sur deux traités par l’IEDOM est même caractérisé par une absence totale de capacité de remboursement, après imputation du loyer et des charges courantes.
À l’instar de la métropole, l’endettement des ménages est de nature mixte, combinant à la fois des dettes financières et des arriérés de charges courantes. Les dettes financières, qui recouvrent notamment les dettes sur crédits immobiliers, les dettes sur crédits à la consommation ainsi que les découverts et dépassements, représentent 76 % de l’endettement global. Les dettes de charges courantes, présentes dans plus de 85 % des dossiers de surendettement, correspondent pour leur part à 13 % de la valeur totale des dettes. En 2014, l’endettement par dossier est orienté à la hausse (+ 6 %) et s’établit à 41.000 euros en moyenne. Autre évolution notable : la part de l’endettement au titre des crédits à la consommation recule de 41% en 2013 à 37 % en 2014, soit une diminution de 4 points en un an. Bien que la situation économique et sociale soit globalement plus difficile dans les DOM qu’en métropole, le taux de recours à la procédure de surendettement par habitant dans ces départements y est notablement plus faible.

La SNSM en appelle à la générosité


La SNSM mène actuellement une campagne originale de financement pour intervenir dans des conditions de sécurité suffisantes et continuer à sauver des vies en renouvelant régulièrement les canots, vedettes et embarcations semi-rigides des sauveteurs. « Cela nécessite des sommes très importantes qui nous conduisent à vous solliciter aujourd’hui » déclare Xavier de la Gorce, président de la SNSM, qui remercie les Français pour l’intérêt qu’ils portent à la mission des sauveteurs en mer. « C’est grâce à vous qu’ils peuvent intervenir toute l’année, par tous les temps. C’est avec courage, dévouement et humilité que les Sauveteurs en Mer risquent parfois leur vie pour tenter de sauver la nôtre. La mission de sauvegarde des vies humaines en mer nécessite une flotte de bateaux moderne et performante pour des interventions de secours rapides et efficaces. Si une vie humaine n’a pas de prix, une vedette de sauvetage a un coût important. Nous savons que nous pouvons compter sur votre fidèle générosité. » Pour faire un don, rendez-vous sur le site de la SNSM : www.snsm.org.

L’esprit de Noël
 
Après avoir décoré le sapin de Noël avec l’équipe du Rotaract et du Rotary, le Manteau de Saint-Martin a récemment accompagné des enfants à la Maison du Père Noël, où la Mère Noël les a accueillis avec des gâteaux et du jus maison. L’action de l’association se poursuit ce jeudi en célébrant le réveillon dès 12h30 autour d’un bon repas chaud et savoureux ainsi que l’Arbre de Noël. « L’équipe d’animateurs a préparé un spectacle avec les enfants des usagers et des cadeaux seront distribués grâce au soutien du Rotaract, de Bébé N Kids, de l’école Aline Hanson, de l’école Happy School et de particuliers qui nous ont amené des jouets » précise Audrey Gil, la directrice du Manteau. « Nous remercions vivement toutes ces personnes pour le geste qu’elles ont fait en faveur de ce public. »

Le Tournesol a fêté Noël


Dans un communiqué, l’association Tournesol informe que le samedi 5 décembre, les bénévoles, les parents et les jeunes de l’association se sont retrouvés sur la plage du Galion sous un beau soleil. « Chacun a pu trouver du plaisir dans la baignade ou le farniente » indique l’association. Une semaine plus tard, le 12 décembre, le Père Noël de Tournesol a gâté tout le monde. Dans une ambiance chaleureuse, les cadeaux ont été distribués et ouverts afin de découvrir ce que l’homme au manteau rouge et à la barbe blanche avait choisi avec soin. « Nous remercions Lolo et le staff du Friars Bay Beach café pour son accueil lors de cette fête. Nous en profitons aussi pour remercier tous nos fidèles sponsors, donateurs, partenaires, les enfants et jeunes adultes que nous accompagnons, les parents, nos amis et surtout les bénévoles de l’association. Nous souhaitons une joyeuse fête à tous et que l’année 2016 soit meilleure malgré les challenges qui nous attendent. »

Voyager : le cap des 100 000 passagers franchi en 2015
 
Pour la première fois depuis leur création en 1994, les ferries Voyager ont franchi lundi dernier un nouveau cap en dépassant les 100.000 passagers transportés en une seule année. Dwayne, l’heureux 100.000ème passager, a pu voyager gratuitement en Business Class avec la personne qui l’accompagnait, et s’est vu délivrer un certificat afin de marquer cet événement. C’est en en dégustant quelques bulles offertes par l’équipage pour cette occasion qu’ils ont pu profiter tranquillement du grand confort de la cabine Business Class. Un jeu concours avait également été mis spécialement en place sur la page Facebook « Voyager St Barth » permettant à ceux qui avait deviné la date de voyage du 100.000ème passager, de gagner eux aussi des lots offerts par la compagnie. Ce cap symbolique des 100.000 voyageurs vient récompenser les efforts accomplis par Voyager ces dernières années en termes de ponctualité et de services fournis aux clients, et permet ainsi de renforcer sa position de première compagnie de transport de passagers entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Mayotte, Saint-Martin : même combat
 
Début décembre, la délégation sénatoriale à l’Outre-mer présidée par Michel Magras s’était penchée sur la problématique du foncier à Mayotte, dans le cadre de l’étude sur la problématique du titre de propriété, de l’indivision et de la combinaison des régimes juridiques coutumiers avec le droit civil dans les outre-mer. A cette occasion, le sénateur Guillaume Arnell a vu des similitudes entre la situation de l’île des Comores et celle de Saint-Martin. « Par bien des points, Saint-Martin et Mayotte se retrouvent dans des situations comparables. Outre l’occupation sans titre de la ZPG, Saint-Martin connaît aussi des cas d’achats de terrains que des personnes occupaient traditionnellement depuis des générations. Nous ne sommes pas très éloignés de l’idée d’une possession coutumière en discordance avec le droit civil. Je relève plus largement que dans tous les outre-mer la population conserve un attachement viscéral à la terre. »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.