Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les participants à la première édition saint-martinoise de la Budget Marine Regatta sont tous prêts à repasser la ligne de départ l’année prochaine.

Imaginez une régate à l’ancienne. Les bateaux à l’ancre et les équipages à l’intérieur au top départ. Alors tous les équipiers se ruent sur le pont, remontent l’ancre, hissent les voiles et tentent de passer au mieux la ligne de départ. Ce concept est celui de la Budget Marine Regatta, qui remporte un franc succès à Curaçao depuis dix ans, et dont la première édition s’est déroulée à Saint-Martin samedi et dimanche dernier, entre Simpson Bay et l’Anse Marcel. L’idée de Robbie Ferron, instigateur de l’événement, est de voir cette régate grandir, « mais pas trop », comme il l’a déclaré à la remise des prix. À l’origine de la Heineken Regatta, il s’est montré ravi du succès de cette nouvelle course, à laquelle six bateaux ont participé. Si le concept est ancien, les bateaux sont modernes! «French Connection», le Melges 24 d’Erwan le Normand sponsorisé par Caraïbes Diesel s’est classé premier dans la catégorie «racing» et «L’Espérance», le Bénéteau 45.5 de Bobby Velasquez premier dans la catégorie «racer / cruiser».
Partis le samedi matin de Simpson Bay, les bateaux ont été accueillis à l’Anse Marcel, qui a joué le jeu. Anse Marcel Marina a offert les places à quai et a posé les bouées, en partenariat avec Stéphane Mazurier, de Marine Time, qui a accueilli les participants autour du pot de l’amitié samedi soir. Il a également accompagné la régate en mer avec le Scoobicat et a ainsi pu prêter main-forte à Kick’m Jenny, le Melges 32 de Ian Hope Ross, en panne de safran devant Baie Longue. Rendez-vous en 2017, toujours entre Simpson Bay et l’Anse Marcel !
 
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.