Le président de la Chambre consulaire interprofessionnelle Jean Arnell présentait sa feuille de route pour la nouvelle année, vendredi dernier.
 
 

En sa qualité de principal représentant du monde économique de Saint-Martin, Jean Arnell n’a pas dérogé à la traditionnelle cérémonie des vœux. Pour le président de la Chambre consulaire interprofessionnelle, ce fut l’occasion de rappeler que « la CCI se mobilise » en faveur du développement économique du territoire. Avant de rappeler les défis et objectifs de l’institution, il n’a pas manqué de déplorer que « structurellement, notre économie reste dépendante de l’argent public, tant pour l’investissement que la consommation par le biais de la commande publique, les prestations sociales et la large proportion d’agents de la fonction publique territoriale, hospitalière et d’Etat ». Jean Arnell s’est toutefois félicité de « la dynamique entrepreneuriale de ce territoire » avec 147 dossiers traités par la plateforme Initiative Saint-Martin, de plus en plus d’insertion par l’activité, la structuration « volontaire » des filière élevage et pêche, ou encore « une forte volonté des chefs d’entreprise à aller de l’avant ».
Le président de la CCI a cependant appelé de ses vœux un zonage de l’île (un PLU…) « qui permette aux Saint-Martinois de valoriser leurs terres, de maximiser le foncier tout en préservant l’environnement et le patrimoine ». « Quartier d’Orléans doit devenir un Pôle urbain et commercial important » conçoit-il, « pour y faire une zone franche et d’investissement prioritaires ». Jean Arnell entend aussi rappeler que la Chambre consulaire interprofessionnelle reste mobilisée pour « demander l’extension de l’aide fiscale à l’investissement Outre-mer et le maintien des exonérations prévues par la LODEOM ».
 
L’emploi, le grand chantier
Face à « une jeunesse qui perd espoir dans notre capacité à les intégrer et à faciliter leur retour au pays », le patron de la CCI veut plus et mieux : « il faut qualifier les non qualifiés, préparer les Saint-Martinois aux métiers d’aujourd’hui, préparer les leaders de demain ». Il a néanmoins salué le vaste programme de formation professionnelle lancé par la COM avec le concours des fonds européens ainsi que l’organisation du Forum des métiers. Cette année, la CCI va poursuivre ses partenariats avec le lycée, le GRETA et l’ensemble du réseau des CCI : « je conduirai une mission en métropole mi-février afin de nouer de nouveaux partenariats pour la mise en place d’un CAP Poissonnerie et d’un CAP Boucherie ». Jean Arnell annonçait également une convention avec l’AGEFICE pour le financement de la formation des travailleurs indépendants, un programme de bourse et d’accompagnement destiné aux jeunes qui iront en école de commerce ou encore un appui au développement de l’activité nautisme.
Le président de la CCI a enfin réitéré son engagement sur les gros dossiers de la vie économique locale : la sécurité juridique, la pérennité financière de la Chambre consulaire, la gestion du RCS, ou encore la libération du foncier, la défiscalisation, le soutien à l’export des entreprises locales, l’animation commerciale et le brûlant sujet de la sécurité des commerces.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.