Temps de lecture estimé : 3 minutes
La fin de l’année a marqué le bilan et c’est une excellente nouvelle pour nos amis à quatre pattes avec un chiffre qui a battu tous les records en 2015 : 177 chiens abandonnés ont trouvé un nouveau foyer !

Bien consciente de la détresse animale persistante sur notre île, l’association I Love My Island Dog a fait preuve une fois de plus d’un travail exceptionnel. Chaque jour, elle recueille, soigne, fait stériliser et vaccine les chiens errants, abandonnés ou blessés en vue de les faire adopter. Après des efforts sans relâche, les résultats parlent d’eux mêmes. En 2015, 177 chiens ont été adoptés. 71 d’entre eux ont quitté l’île vers les USA, le Canada, Saba, Saint-Barthélemy ou encore Anguilla et 28 chatons ont trouvé une famille. Une belle récompense pour Ursula, la directrice de l’association et ses bénévoles.
« Depuis l’ouverture du refuge en décembre 2009, nous n’avions jamais atteint un tel nombre d’adoptions. Nous n’en revenions pas. Nous avons même recompté plusieurs fois pour être sûrs », déclare Ursula, encore étonnée par l’annonce du bilan. Mais le travail continue et elle tient à rappeler que tous les chiens du refuge sont vaccinés, vermifugés, identifiés par une puce électronique et stérilisés dès l’âge de 6 mois.
 
L’INDISPENSABLE STÉRILISATION
L’association vient aussi en aide aux personnes ayant des difficultés à faire stériliser leur animal. Avec une participation forfaitaire de 55€ pour les chiens, puce électronique incluse et 45€ pour les chats, l’association propose de faire stériliser vos animaux avec l’aide des vétérinaires partenaires. Grâce à cela, 105 chiens et chiennes ont été stérilisés sur Saint-Martin, 71 chiots sont partis à l’étranger et 41 chats et chattes de propriétaires ont ainsi bénéficié de l’aide du refuge. « Il est essentiel de préciser que c’est grâce à la stérilisation que nous parviendrons à enrayer la prolifération des animaux errants » ajoute Ursula.
En effet, certains animaux enclins aux maladies et aux dangers sur les routes sont trouvés dans des états graves et les euthanasies sont parfois inévitables. L’association a été contrainte, sur les conseils des vétérinaires, d’abréger les souffrances de 24 chiens. Un triste constat puisque les appels pour des animaux écrasés ou trouvés dans des états désespérés ont été eux aussi plus nombreux cette année.
En effet, le refuge ne fonctionne pas comme la fourrière et n’euthanasie pas les chiens pour faire de la place. Certains toutous sont là depuis longtemps et le refuge est souvent plein. Toute l’année, il compte une quarantaine de toutous prêts à l’adoption dont certains se trouvent dans des familles d’accueil, en attendant une famille pour la vie.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.