Temps de lecture estimé : 3 minutes
Imaginez! 40 Mbps sur votre téléphone. C’est ce que nous proposeront (enfin) les opérateurs locaux vers la fin de l’année.

On l’attendait depuis deux ans, mais le dossier s’obstinait à ne pas quitter le bureau des ministères concernés. Jusqu’à cette semaine, et l’arrivée d’un communiqué de presse du gouvernement annonçant le coup d’envoi du déploiement du très haut débit mobile en Outre-mer. Les appels à candidature sont lancés et les dossiers doivent être déposés avant la fin mai. Ils aboutiront, dans environ huit mois, à l’attribution des fréquences spécifiques à Saint-Martin et Saint-Barthélemy d’une part – parce que, nous dit le communiqué, «une dynamique commune anime désormais ces marchés où sont présents les mêmes opérateurs et où les usagers utilisent indifféremment leurs services mobiles», Guadeloupe et Martinique d’autre part, ainsi que tous les autres territoires ultramarins. Les fréquences seront attribuées selon la qualité des dossiers présentés et nul doute que tous les opérateurs de la place vont se placer sur les rangs.
 
UNE BELLE AVANCÉE
Chez Dauphin Telecom, la directrice générale, Ève Riboud, s’est déclarée enthousiaste face à cette avancée. Une avancée qui va donner beaucoup de travail aux opérateurs et permettre de créer des emplois nous dit-elle. Il va en effet être nécessaire de changer les antennes, le câblage, les équipements… et même certains téléphones, tous les appareils n’étant pas compatibles avec la 4G. Une 4G qui devrait être disponible en décembre 2016, mais pas dans tous les quartiers en même temps. Certains usagers devront patienter que le réseau arrive jusque chez eux.
 
Concrètement, ça changera quoi ? La vitesse internet de votre téléphone, actuellement limitée à un débit moyen de 2 Mbps, passera à 40 Mbps (megabits par seconde). Cela signifie que l’internet sur votre téléphone sera encore plus rapide, que vous pourrez regarder la télévision, télécharger des fichiers lourds en quelques secondes, bref, optimiser les capacités de votre appareil. Le monde 2.0 vous accompagnera en permanence.
 
99% de la population couverte
 
L’arrivée de cette nouvelle technologie est une chance pour Saint-Martin. Non seulement pour la population, mais également pour l’activité touristique, les visiteurs étant de plus en plus nombreux à rester connectés en vacances, souvent pour des raisons professionnelles. Dans son communiqué, le gouvernement précise que les opérateurs seront soumis à des obligations de couverture les plus importantes jamais fixées en Outre-mer. Ainsi, les opérateurs titulaires des fréquences «en or» – la bande 800 MHz – devront couvrir 99% de la population en très haut débit mobile.
 
Combien cela va-t-il nous coûter… vous demandez-vous. On apprend que « les candidats seront invités à proposer des offres abordables afin d’assurer l’accès de tous aux services de téléphonie mobile à destination de l’Outre-mer et de la métropole et des offres enrichies proposant des volumes élevés de communications et de données ». Et l’on espère, comme l’affirme le gouvernement, que la 4G « sera source de nouveaux investissements et de création de nouveaux emplois ; ouvrira de nouveaux usages aux ultramarins et contribuera au développement des entreprises et à la numérisation de l’économie locale ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.