Temps de lecture estimé : 5 minutes
Le 30 janvier, la première répétition « porte ouverte » de l’Orchestre Symphonique Jeunesse de Saint-Martin a vu affluer une trentaine de jeunes curieux dans l’école de musique Pianissimo.

Il fallut tout d’abord prendre connaissance des instruments de musique et c’est le chef d’orchestre canadien nouvellement établi à Saint-Martin, Jean F. Renaud, qui s’est appliqué à passer en revue violons, violoncelles, trompettes, trombones, clarinettes et autres saxophones. Plusieurs d’entre eux n’avaient jamais touché ces instruments et tous n’avaient jamais assisté à un concert symphonique. Les jeunes musiciens ont ensuite choisi un instrument et se sont installés en demi-lune pour suivre les indications du maître. Après quelques instructions de base, le chef d’orchestre a levé les bras pour donner le signal de départ. Dans une belle cacophonie, chacun a fait ses premières armes sous l’œil attentif de M. Renaud qui a prodigué conseils et encouragements. Cette première répétition s’est finalement soldée par quelques notes bien connues : l’hymne à la Joie de Beethoven a timidement résonné dans le port de Marigot. Ainsi est né l’Orchestre Symphonique Jeunesse de Saint-Martin dont les répétitions officielles débuteront dès la première semaine de mars. Une seconde porte ouverte sera organisée le 20 février prochain pour recruter d’autres jeunes musiciens qui seraient tentés par cette belle aventure. Les intéressés sont invités à contacter l’école de musique Pianissimo au 05 90 29 50 14,  ou Magali Le Gouais au 06 90 74 85 70. 


 
Zika : pas de nouveau cas à Saint-Martin
 
Dans son point épidémiologique sur la progression du virus Zika dans les Antilles Guyane publié le 4 février, l’Institut de veille sanitaire (INVS) stipule qu’à Saint-Martin, aucun nouveau cas de Zika confirmé biologiquement n’a été identifié. Depuis le début de la surveillance, une seule personne a été confirmée porteuse du virus sur notre territoire. A Saint-Barthélemy, aucun cas confirmé de Zika n’a à ce jour été identifié. En Guadeloupe, 17 cas de Zika biologiquement confirmés sont signalés, dont deux femmes enceintes. La Guadeloupe et les îles du Nord sont toujours placées au niveau 2 du Psage, soit une « circulation virale autochtone ». En revanche le virus est en net développement sur le territoire de la Martinique où la situation épidémiologique correspond désormais au niveau 3a du Psage : « phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ». Au 31 janvier, l’estimation du nombre cumulé de consultations pour Zika chez les médecins généralistes était de 3940, dont 1645 pour la dernière semaine de janvier. Depuis l’émergence virale, l’infection a été confirmée chez 13 femmes enceintes et deux patients atteints du syndrome de Guillain-Barré. Quant à la Guyane l’épidémie progresse également mais de façon plus contenue : depuis début janvier (début de la surveillance), un total de 430 cas cliniquement évocateurs de Zika a été estimé sur le territoire. 88 cas ont été biologiquement confirmés entre décembre 2015 et début février.
 

 
Enseignement des langues vivantes : ce qui va changer à la rentrée
 
Le ministère de l’Éducation nationale a présenté les nouveautés pour la rentrée 2016 concernant l’enseignement des langues vivantes : apprentissage d’une première langue vivante étrangère dès le cours préparatoire, d’une deuxième langue en classe de cinquième et développement de l’enseignement de l’allemand. Une première langue vivante sera enseignée dès le cours préparatoire pendant 1h30 chaque semaine (ce qui représentera 54 heures par an). Cet apprentissage est maintenu en sixième avec, pour ce niveau, 4 heures hebdomadaires. À partir de la cinquième, les collégiens débuteront une deuxième langue vivante. L’enseignement se répartira donc de la façon suivante de la cinquième à la troisième : 3 heures hebdomadaires pour la première langue apprise (LV1) ; 2h30 pour la deuxième langue (LV2). Les élèves qui ont bénéficié à l’école élémentaire de l’enseignement d’une langue vivante étrangère autre que l’anglais ou d’une langue régionale, peuvent poursuivre l’apprentissage de cette langue en même temps que celui de l’anglais dès la classe de 6e dans le cadre de dispositifs bilangues. L’apprentissage de ces deux langues se fait alors à hauteur de 6 heures hebdomadaires.
Par ailleurs, les nouvelles cartes académiques des langues renforcent l’offre de l’allemand en augmentant : le nombre d’écoles qui proposent l’enseignement de l’allemand (3 800 écoles élémentaires proposeront un enseignement d’allemand à la rentrée 2016 😉 le nombre de collèges qui proposent l’allemand en langue vivante 2 à partir de la classe de cinquième (700 collèges de plus). Une carte de géolocalisation de l’offre de langues vivantes dans les collèges sera mise en ligne sur le site de l’Onisep en mars 2016.
 

 
135 séismes en janvier
 
Le mois dernier, l’Observatoire volcanologique de Guadeloupe, qui assure la surveillance de l’activité tellurique, a enregistré dans une région de 450 kilomètres un total de 135 séismes d’origine tectonique, dont 61 ont été localisés, de magnitude maximale 4.7. En ce qui concerne l’archipel guadeloupéen, la répartition géographique de l’activité sismique est comparable à celle des mois précédents, avec une sismicité superficielle localisée principalement le long des grands systèmes de failles distribuées entre la Martinique et Barbuda. Le 31 janvier à 12h42, un séisme modéré, de magnitude 4.7, a été enregistré à 9 kilomètres à l’est-sud-est de Goyave, à 127 kilomètres de profondeur. Ce séisme a été largement ressenti en Guadeloupe et en Martinique. Par ailleurs, 77 séismes ont été enregistrés dans la zone de répliques du séisme des Saintes du 21 novembre 2004, entre les Saintes et la Dominique. Le 13 janvier, un essaim de 14 petits séismes de très faible énergie a été enregistré sous l’île de Terre-de-Bas, entre 3 et 9 kilomètres de profondeur.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.