Temps de lecture estimé : 5 minutes
La victime, un homme de 32 ans, est décédée lundi matin des suites de ses blessures. La Brigade de recherches travaille notamment avec les témoignages des riverains.

22 heures, dimanche. Aux abords de Mont Vernon 2 retentissent des coups de feu. Kevin Metura, surnommé « Bones », qui avait été vu aux festivités du Carnaval dans la journée, est trouvé gisant sur le sol, son corps présentant plusieurs impacts de balles. Non loin se trouve la petite moto sur laquelle il circulait. « Il a été pris en charge par les secours et transporté au Centre hospitalier Louis-Constant Fleming » affirme le commandant de gendarmerie, Sébastien Manzoni. L’homme était alors « conscient » ajoute t-il. Il décèdera finalement le lendemain à 8 heures du matin, victime de la gravité de ses blessures. « Une douzaine de douilles ont été retrouvées sur place » précise le chef d’escadron. L’homme a donc été la cible de tirs nourris.
 
De nationalité française, Kevin Metura « vivait plutôt dans le secteur de Quartier d’Orléans » ajoute la gendarmerie. C’est dans cette direction qu’il circulait dimanche soir, sur la route nationale.
 
UNE ENQUÊTE DIFFICILE
Le ou les tueurs étaient-ils planqués en embuscade ? Kevin Metura était-il poursuivi ? Le mystère plane encore sur ce qui ressemble fort à un règlement de comptes. Les forces de l’ordre sont en tous cas rapidement arrivées sur les lieux suite à « une multitude d’appels simultanés ». Durant toute la soirée de dimanche et lundi dans la journée, les gendarmes ont procédé à des relevés d’indices. Mais l’enquête est rendue d’autant plus délicate que le ou les auteurs de cet homicide ont pris la fuite. « Nous en sommes au stade de l’investigation, nous recueillons des témoignages, parfois contradictoires » détaille le commandant de gendarmerie, pour qui cette affaire serait plutôt « dans la mouvance de la criminalité organisée ».
 
Quant à la coopération avec Sint Maarten, elle semble opérationnelle : « nous travaillons régulièrement avec le côté hollandais, lorsqu’il y a une affaire comme celle-ci nous échangeons des informations et naturellement on se propose une assistance mutuelle ». L’enquête a été confiée à la Brigade de Recherches de la gendarmerie.
 
CONNU POUR DES FAITS GRAVES
La victime était loin d’être inconnue des services judiciaires. L’homme avait été condamné à plusieurs reprises à des peines de prison « pour des faits graves » avance la gendarmerie sans plus de détails. Kevin Metura avait donc déjà « une longue activité ». Il était également connu de la police de Sint Maarten.
 
Il s’agit du premier homicide de l’année 2016, qui vient perturber une parenthèse relativement calme côté français, pour ce qui concerne les faits impliquant des armes à feu. L’affaire relance néanmoins le débat sur la circulation et la détention illégale de ces armes sur le territoire et vient une fois de plus, en pleine saison touristique, casser l’image d’un paradis tropical où il ferait bon venir passer ses vacances.
 
 
L’enquête perturbée par un accident
Dimanche soir la gendarmerie a rapidement bouclé le secteur, instaurant une déviation afin de permettre aux enquêteurs de travailler sur la scène du crime. Malgré le barrage et les gyrophares matérialisant ce gros dispositif, un automobiliste a foncé droit devant, s’encastrant dans un véhicule de gendarmerie. « On a frôlé la catastrophe » déplore le commandant, puisque l’un de ses hommes aurait pu être posté à cet endroit. Le conducteur distrait en a été quitte pour subir des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, qui se sont révélés négatifs. L’affaire s’est donc soldée par un constat…
 

 
MARIGOT
Voleur, fuyard et violent

Un mineur de 16 ans déjà connu du juge des enfants vient d’alourdir son dossier. Mercredi en fin de matinée, il s’attaque à un couple de touristes américains pour leur voler à l’arraché une chaîne en or, rue Kennedy à Marigot. Intercepté par les forces de l’ordre, le garnement a cependant continué à s’illustrer… Devant être conduit au centre hospitalier pour le contrôle médical réglementaire, « il s’est échappé sur le parking » commente le commandant de gendarmerie. Rapidement rattrapé par les forces de l’ordre, l’adolescent récalcitrant a alors fait preuve d’une rébellion musclée : « il a donné des coups et deux gendarmes ont été blessés ». Jeudi le jeune homme était toujours en garde à vue.   
 

 
SAINT-BARTH
Un motocycliste trouve la mort

Mercredi soir un homme âgé d’une cinquantaine d’année a trouvé la mort alors qu’il circulait à scooter sur l’île voisine. Pour une raison encore inconnue la victime s’est déportée sur la gauche, touchant le véhicule qui arrivait en face. Déséquilibré, il a chuté en heurtant violemment la chaussée. Son casque de sécurité n’a pu éviter un traumatisme crânien. Transporté en Evasan compte-tenu de la gravité de son état, il a succombé à ses blessures.  
 

 
MIDDLE REGION
Il se fait tirer dessus dans sa voiture

Encore une illustration de l’usage décomplexé des armes à feu qui caractérise notre île. Mercredi dernier vers 21 heures, la police de Sint Maarten a été alertée pour des coups de feu tirés dans le secteur de Middle Region. « Un homme a déclaré qu’on lui avait tiré dessus par l’arrière de sa voiture » rapporte l’inspecteur Ricardo Henson. La victime a néanmoins pu conduire jusqu’à Dutch Cul-de-Sac où elle a été prise en charge par une patrouille de police et une ambulance, qui l’a conduit au Sint Maarten Medical Center. Une enquête a été ouverte.
 

 
COEL BAY
Braquage au supermarché

Un supermarché de Cole Bay a été victime d’un vol à main armée lundi dernier, vers 19 heures. Le malfrat s’est présenté le visage couvert par un t-shirt et tout de noir vêtu. Il a menacé le caissier avec son arme et s’est enfui à pied après avoir pris de l’argent liquide. La police lance un appel à témoins et invite à contacter le 9300 ou le 54 22 222 ext. 204-205, pour toute information qui permettrait d’aider les enquêteurs. 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.