Temps de lecture estimé : 4 minutes
Le 9 février dernier, le tribunal de Philipsburg a rejeté toutes les plaintes formulées par la nièce et le neveu d’Olivier Lange, décédé le 5 septembre 2010, et a ainsi reconnu l’authenticité du testament signé le 14 janvier 2010 par le fondateur du Captain Oliver Resort and Marina, mettant ainsi fin à la bataille judiciaire qui opposait ses héritiers.
 

La propriété étant située des deux côtés de la frontière, l’affaire avait été plaidée sur la partie française le 22 janvier 2015 et le tribunal avait rendu une décision identique. Les plaignants avaient déposé six plaintes contestant l’authenticité du testament, dont aucune n’a été retenue par le juge M.J. de Kort. L’ancienne compagne du « Captain Oliver », Maggi Shurtleff, associée majoritaire dans l’affaire, et Maÿlis de Largentaye, l’exécutrice testamentaire, étaient représentées par Maître Jelmer Snow. Les plaignants n’étaient ni présents ni représentés. Ils ont par ailleurs été condamnés à prendre en charge la totalité des frais de procédure. En réaction à ce jugement, Maggi Shurtleff a déclaré qu’elle-même et l’équipe du Captain Oliver Resort and Marina étaient soulagés de savoir que cette longue procédure était terminée et qu’ils allaient enfin pouvoir avancer et mettre toute leur énergie au service de l’entreprise.
 

 
SIMPSON BAY
La Bamba expulsée, puis détruite
 
La Bamba, LE bar de plage de Simpson Bay, n’existe plus. Installé depuis 26 ans sur les lieux, le propriétaire du bar disposait d’une autorisation du gouvernement ainsi que d’un bail avec le propriétaire de la parcelle. Le bail s’étant terminé en décembre 2015, l’autorisation a pris fin en même temps. Samedi matin, le propriétaire a reçu un avis d’expulsion le sommant de vider les lieux, ce qu’il a fait, en installant son bar quelques mètres plus loin sur un terrain appartenant au gouvernement de Sint Maarten. Samedi soir à 22h heures, la police a fermé ce bar improvisé et ouvert sans autorisation. Dimanche matin, le service des travaux publics du gouvernement a détruit l’installation et embarqué le mobilier déposé sur le domaine public. Le directeur du service des travaux publics a déclaré que le gouvernement n’avait rien à voir avec l’expulsion dont a fait l’objet La Bamba, mais qu’en revanche la parcelle sur laquelle le propriétaire avait déposé ses meubles était un parking et le resterait. Le propriétaire du bar a constaté que cette décision l’obligeait à licencier 14 salariés et qu’il n’était pas certain de rouvrir, dans la mesure où il lui faudrait trouver un nouvel emplacement sur une plage.   
 

 
MARIGOT
Deux touristes braqués au Fort Louis
 
Dimanche après-midi, entre 16h30 et 17 heures, un couple de Canadiens en villégiature a été victime d’un vol à main armée. Alors qu’ils visitaient le Fort Louis, les touristes ont fait la rencontre d’un homme en possession d’une arme de poing. Sous la menace de son pistolet, l’individu a soulagé les voyageurs d’un téléphone portable. Personne n’a été blessé. Toutefois, ce vol vient « briser la chaîne vertueuse de ces dernières semaines », a commenté le commandant de gendarmerie, Sébastien Manzoni.
 

 
MARIGOT
Le voleur rebelle est parti en Guadeloupe
 
Dans notre précédente édition, nous vous rapportions la garde à vue agitée d’un mineur de 16 ans, interpellé mercredi dernier pour le vol d’une chaîne en or. Au moment de sa visite médicale, le jeune délinquant, déjà connu des services pour des faits similaires de vol, s’était soustrait à la surveillance des gendarmes. Rapidement repris, il avait alors blessé deux militaires avant d’être maîtrisé. Suite à ces événements, la réponse judiciaire ne s’est pas faite attendre et le voleur rebelle a été placé dans un centre éducatif fermé à Port-Louis.
 

GALISBAY
Un conducteur de scooter gravement blessé
 
Vendredi après-midi vers 16 heures, au niveau de la station service Blue Point à Galisbay, le conducteur d’un scooter a été gravement blessé lors d’un accident dont les circonstances sont encore à éclaircir. Selon nos sources, un camion aurait coupé la route au deux-roues, projetant son conducteur violemment à terre. La victime, un homme d’une quarantaine d’années, souffre de multiples fractures et a été prise en charge par le centre hospitalier. Contactée à ce sujet, la gendarmerie ajoute que l’enquête a été confiée à la communauté de brigades (COB).
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.