Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’impressionnante rixe a suscité beaucoup d’émotion. Seules des blessures superficielles sont à déplorer. Une cellule d’écoute a été mise en place.
 
 

Mercredi midi, vers 12h30, des jeunes extérieurs à l’établissement, dont un muni d’une machette, ont fait irruption devant le lycée des Iles du Nord à bord de leurs scooters et ont soufflé un vent de panique. Deux d’entre eux auraient même entrepris d’escalader le portail et réussi à entrer dans l’enceinte scolaire. Resté dehors, l’individu à la machette aurait lui notamment blessé un élève de 15 ans. Au total, deux blessés ont été transportés à l’hôpital. Mais « rien de grave » selon le capitaine de gendarmerie Emmanuel Maignan. « Beaucoup d’émotion pour des blessures superficielles. » Toutefois, les équipes de direction et pédagogiques du lycée polyvalent (LPO) et du collège de Mont des Accords s’inquiètent des tensions grandissantes aux abords des deux établissements du secondaire. Si les circonstances restent encore floues, il semblerait que cette expédition au lycée était de nature punitive et faisait suite à des échauffourées survenues plus tôt dans la matinée à proximité du collège voisin. Les heurts qui se sont produits la veille mardi, toujours dans le même secteur, ont également été évoqués.
Suite à ce débordement, le LPO a fermé ses portes mercredi après-midi et jeudi matin, et une assemblée générale a été organisée. A l’issue de cette concertation entre personnels de l’éducation, la mise en place d’une cellule d’écoute psychologique à l’échelle du bassin a été décidée. « Beaucoup de personnels et d’élèves ont été choqués par cet événement d’une rare violence », affirme Janine Hamlet, la proviseure du lycée des Iles du Nord. Jeudi après-midi et ce vendredi, la présence de la gendarmerie aux heures des entrées et des sorties des élèves a été renforcée. Les recherches sont actuellement en cours pour permettre d’identifier les auteurs des faits.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.