L’opération nationale « Il y a des gestes qui sauvent » a fait carton plein à Saint-Martin et la soixantaine de participants est aujourd’hui mieux armée face à des situations d’urgence.

Comment réagir face à une hémorragie? Quels gestes pourraient sauver la vie d’une personne blessée? Nombre de personnes se sont posées ces questions lors des attentats parisiens et le ministère de l’Intérieur a décidé d’y répondre en organisant des initiations aux premiers secours dans toute la France, et donc chez nous. Six sessions de deux heures ont été mises en place, à l’hôpital et à la caserne des pompiers, et dix personnes à chaque fois ont été formées aux gestes qui sauvent : compression locale en cas d’hémorragie, bonne réaction face à une personne qui s’étouffe après avoir avalé quelque chose «de travers», attitude efficace en cas d’accident… Ces gestes peuvent être pratiqués lors d’accidents de la vie quotidienne ou de situations exceptionnelles, comme les événements tragiques du 13 novembre 2015. Les participants ont reçu une attestation, délivrée par leur formateur au nom de la préfète, représentée par son chef de cabinet, Emmanuel Effantin.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.