Temps de lecture estimé : 3 minutes
Mardi, le géant du chocolat Mars a ordonné un gigantesque rappel de barres chocolatées dans 55 pays, dont la France. Qu’en est-il à Saint-Martin ?

Les barres Mars mais aussi Snickers, Milky Way et les bonbons Celebrations sont actuellement en pleine tourmente. L’annoncé a été faite après qu’un consommateur a trouvé « un petit bout de plastique » dans un produit du groupe. Ce rappel concerne « uniquement la production aux Pays-Bas », dans une usine Mars de la ville Veghel et destinée à l’exportation. A Saint-Martin, l’effet ne se fait que très peu sentir puisque le principal distributeur des produits Mars, la société Divico, se fournit à 99 % aux Etats-Unis, via une centrale d’achats basée en Floride. Les clients de Divico et les consommateurs de barres chocolatées peuvent donc être rassurés : la production américaine n’est pas concernée par « l’alerte au petit bout de plastique ». Quant au 1 % restant en provenance de métropole, le directeur de Divico André Tasso est formel : « les lots ne sont pas concernés. Il n’y a aucun problème ! »
Les cas de rappel sont donc très rares sur notre petit territoire. Le supermarché U qui, lui, se fournit dans une centrale d’achat de métropole, fait cependant état d’une référence suspecte. Sans détour, le directeur du magasin Jean-Pierre Deguille reconnaît qu’un lot a été retiré de la vente. « La centrale d’achat nous a donné les dates limites de consommation (DLC) et les numéros des lots incriminés. Nous avons procédé immédiatement au retrait d’un lot, dont le numéro est affiché à l’entrée du magasin. » Les clients peuvent ainsi vérifier la référence de leurs achats et le cas échéant se les faire rembourser. Une procédure classique dans l’agro-alimentaire.
 
UN INCIDENT ISOLÉ MAIS PAS UNIQUE
Le groupe Mars rappelle qu’« une fois consommés, les produits concernés ne présentent aucun risque pour la santé », incitant toutefois les consommateurs, « par principe de précaution », à les rapporter au magasin où ils les auraient achetés. Sur le site de Mars Inc., il est précisé que seule la production de l’usine de Veghel (Pays-Bas) s’étalant du 5 décembre 2015 au 18 janvier 2016 était touchée par cet « incident isolé ». En août 2014, déjà, le groupe Mars avait effectué un rappel massif, qui concernait lui des boissons : Mars Milk, Snickers Shake, Milky Way Milk et Bounty Drink. La raison était la « possible présence d’une bactérie connue sous le nom de Bacillus Subtilis ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.