Temps de lecture estimé : 2 minutes
Retenez cette date ! Dimanche 13 mars, à 20h50, France Ô diffuse l’émission Passion outremer, un voyage passionnant…
 

Daniel Picouly revient avec un nouvel épisode de son émission Passion outremer intitulé « Six îles du vent ». L’auteur plonge cette fois-ci le téléspectateur au cœur de l’arc caribéen, et plus précisément dans l’Ile au belles eaux. Archipel éclectique, dans lequel Saint-Martin et Saint-Barthélemy retourneront le temps d’un « grand format », la Guadeloupe possède en effet des richesses insoupçonnées que les habitants, farouchement attachés à leurs terres, partagent avec passion.
Aux Saintes, Alain Foy est le dernier à construire les bateaux traditionnels appelés « saintoises » et se bat pour que perdure un savoir-faire qui a bien failli disparaître. Architecte des bâtiments de France, Hélène de Kergariou travaille, elle, pour préserver le patrimoine bâti exceptionnel des Saintes, comme une ancienne poterie du XVIIIe siècle et les ruines du fort Joséphine, sur l’îlet à Cabri.
 
Henry Joseph, lui, est botaniste sur Basse-Terre, où une grande partie du territoire est protégée par un parc national. Ce passionné des plantes milite pour une consommation locale et veut réconcilier les Guadeloupéens avec leur extraordinaire biodiversité.
 
Deux cent cinquante kilomètres plus au nord, Saint-Barthélemy est devenu le symbole du luxe. Pourtant, derrière les images de carte postale se cache une nature méconnue, protégée par une réserve naturelle. Enfant du pays, Didier Laplace fait revivre les salines qui font partie de l’histoire de son île et s’évertue à replanter la végétation endémique sur les plages.
 
Enfin à Saint-Martin, le directeur de la Réserve naturelle nationale Nicolas Maslach, et son équipe, agissent pour protéger les fonds marins exceptionnels et faire cohabiter dans l’harmonie tourisme et préservation de l’environnement.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.