Temps de lecture estimé : 6 minutes
Les administrés sont invités dès aujourd’hui à se procurer le disque de stationnement qui permet d’utiliser les places de parking réglementées. Mais la COM annonce quelques semaines de tolérance avant de verbaliser les récalcitrants. 
 
 

A l’instar de Saint-Barthélemy et de toutes les villes de France, Saint-Martin a désormais sa zone bleue. Comprenez un stationnement gratuit mais limité à 1 heure 30, entre 8 heures et 18 heures (sauf le dimanche), sur 464 places de parking du centre-ville. Après avoir été annoncée pour fin novembre, la zone bleue démarre finalement tout en douceur ce mardi 1er mars. Vendredi dernier Guillaume Arnell a présenté les contours de cette nouvelle réglementation, se voulant tout à fait complaisant : si la population est invitée à se procurer dès que possible l’un des 20.000 disques de stationnement commandés par la COM – les loueurs de voiture ont déjà été invités à le faire -, le mois de mars restera une période de sensibilisation : pas d’amende pour les contrevenants, mais un message d’avertissement apposé par les policiers territoriaux sur le pare-brise.
D’ici un mois, voire plus si le rodage patine, les administrés seront censés avoir pris de bonnes habitudes. Les récalcitrants devront alors s’acquitter d’une amende forfaitaire de 17 euros, pouvant se solder par l’intervention de la fourrière si le stationnement est gênant : les frais seront à la charge du contrevenant. « Nous comptons sur la bonne compréhension du public » résume Guillaume Arnell. « Cette période de sensibilisation est un moyen pour faire en sorte que les gens s’approprient la zone bleue. En avril et en mai, personne ne pourra dire qu’il n’était pas au courant ». A noter que cette période de « sensibilisation » ne sera efficace que si les policiers territoriaux jouent activement leur rôle.
 
Navettes gratuites de 7 à 19 heures
Pour mémoire, la Collectivité avait mis en œuvre ce vieux projet de stationnement réglementé afin de désengorger le centre-ville et de favoriser le turn-over des véhicules. Un premier pas pour tenter de redynamiser l’activité de Marigot. « Le but n’est pas de verbaliser à outrance, ce qui prime, c’est la fluidité » martèle Guillaume Arnell. Si vous comptez rester plus d’une heure trente en centre-ville, il faudra donc utiliser les places de parking situées en dehors du marquage bleu. Ceux qui ne souhaitent pas marcher pourront notamment stationner dans le fameux parking de Galisbay – qui va d’ailleurs finir par démontrer sa véritable utilité avec ses 260 emplacements. Sans donner de date précise, le vice-président annonçait en effet vendredi que des navettes allaient être mises en place cette semaine afin d’assurer la liaison entre ce parking excentré et le rond-point du marché, sur le front de mer. Les rotations se feront toutes les 10 minutes et elles navigueront entre 7 heures et 19 heures. Par contre elles seront hors service les jours où ne s’appliquera pas la zone bleue, soit les dimanches et jours fériés.
 
A noter que la Collectivité est toujours en attente des deux cars commandés pour assurer les navettes. Dans l’attente, elle en loue deux autres… La phase de rodage vaut pour tout le monde. 
 
 
La zone bleue, mode d’emploi
 
Qu’est-ce que la zone bleue ?
C’est une zone de stationnement gratuite mais réglementée par la durée, soit 1h30. Les conducteurs doivent apposer, derrière le pare-brise, un disque de stationnement horaire. Seules les places de parking publiques sont concernées par la zone bleue. Cette dernière est matérialisée par un marquage au sol bleu et par l’installation de panneaux de signalisation aux entrées et sorties de la zone. Les places de stationnement privé et les places de parking réservées (places handicapées, zones de livraison, et places réservées aux bailleurs de fonds) ne sont pas assujetties au stationnement à durée limitée de la zone bleue.
 
Comment se procurer les disques de stationnement ?
Les disques bleus sont délivrés gratuitement à la Collectivité, à la police territoriale et dans les stations-service suivantes : Artsen Shell rue de Hollande à Marigot ; Best By Gas à Quartier d’Orléans ; Blue Point à Galisbay ; Boat services à Sandy Ground ; Delta Petroleum Quartier d’Orléans, Savane et Sandy Ground.
 
Où se trouve la zone Bleue ?
Rue de la République, rue de la Liberté, rue du président Kennedy, rue du Général de Gaulle, rue Victor Maurasse, rue Saint-James, rue de l’Hôtel-de-ville, boulevard de France (des places N° 1 à la rue des Pêcheurs). Ces rues sont matérialisées par un marquage au sol.
 
Qui doit appliquer un disque de stationnement ?
Tout conducteur qui stationne son véhicule sur une place située sur la zone bleue entre 8 heures et 18 heures (du lundi au samedi, sauf dimanche et jours fériés) doit utiliser le disque de stationnement horaire en mentionnant l’heure de son arrivée, y compris les motos, vélos, motocyclettes, scooters, quads. La durée maximum de stationnement autorisé en zone bleue est d’1h30. Le disque doit être apposé visiblement sur la face intérieure du pare-brise avant gauche du véhicule. Le disque doit être conforme au modèle agréé retenu par la Collectivité, mais il est possible de se faire fabriquer des disques customisés au logo de son entreprise par exemple (en remplacement du logo de la Collectivité).
 
 
LES POINTS À ÉCLAIRCIR
 
Sécurité.
La COM assure que la police territoriale assurera une surveillance régulière du parking de Galisbay. Cependant la mise en place de la zone bleue suppose également la sécurisation du centre-ville : à la nuit tombée, attendre de longues minutes une navette ou rejoindre à pied un véhicule garé un peu loin, peut s’avérer réellement périlleux. Marigot ne suscite toujours pas vraiment un sentiment de sécurité…
 
Cas des riverains.
« Aujourd’hui il n’est pas possible de proposer un dispositif dérogatoire pour les riverains » indiquait Guillaume Arnell. Mais le vice-président reste ouvert à la concession : « nous allons voir combien de personnes cela concerne ». Les résidents de la zone bleue sont donc invités à se faire recenser à la police territoriale. Dans l’attente d’un dispositif qui leur serait dédié, ils doivent se plier aux mêmes règles que les autres. Mais par le jeu du stationnement limité entre 8 heures et 18 heures, ils pourront laisser leur véhicule le matin jusqu’à 9h30 ou se garer le soir dès 16h30.
 
Cas des touristes.
Les véhicules de location devront mettre à disposition de leur clientèle un disque de stationnement. Mais quid de ceux qui officient côté hollandais et mettront sans doute un peu plus de temps à se mettre à la page…
 
Cas des résidents du côté hollandais.
« La période d’information est là pour ça » scandait Guillaume Arnell. Il sera cependant un peu difficile de recouvrir les amendes pour des ressortissants du côté hollandais… A moins que la fourrière du côté français ne soit aussi zélée que celle de Sint Maarten, auquel cas le contrevenant devra bien payer pour récupérer son véhicule.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.