Temps de lecture estimé : 2 minutes
Organisée dans le cadre du « Black History Month », l’exposition « Noirs dans la science » est visible à Concordia jusqu’à ce samedi.
 
 

A l’occasion du Black History Month, et avant qu’il ne touche à sa fin, l’association des recherches sur la culture et l’histoire pour l’identité et la vérité de l’enseignement (Archive) propose de découvrir des inventeurs et scientifiques de la diaspora noire. Des esprits brillants trop souvent méconnus du grand public, quelle que soit la pigmentation de son épiderme. Parmi ces hommes de découverte, il y a même un Guadeloupéen, Raoul Georges Nicolo (1923-1993), et une femme, Madame C.J Walker. Le premier, dont les travaux de recherche portaient sur les télécommunications et la physique nucléaire, a intégré le commissariat à l’énergie atomique. La seconde est la première à s’être spécialisée dans le commerce des produits cosmétiques et capillaires destinés à la gent féminine afro-américaine. Cette fille d’esclaves reste célèbre pour être la première femme américaine autodidacte et millionnaire, un siècle avant Oprah Winfrey. Au total, près d’une quinzaine de scientifiques noirs sont à (re)découvrir au gré de la scénographie. Des ouvrages sont aussi à consulter.
 
Une intitution aux USA
Aux États-Unis, depuis 1976, chaque mois de février est synonyme du Black History Month célébrant les contributions des Afro-Américains à l’histoire du pays. Créé en cinquante ans auparavant sous le nom de Negro History Week par l’historien afro-américain Carter G. Woodson (1875-1950), l’événement avait originellement pour objectif de faire connaître et reconnaître l’histoire afro-américaine, alors exclue du récit national. En 1976, à la suite du mouvement pour les droits civiques, la Negro History Week est devenue le Black History Month – un événement officiel faisant désormais figure d’institution civique nationale.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.