Temps de lecture estimé : 2 minutes
Dans sa lettre hebdomadaire du 1er février, la Fedom avait appelé à la « juste information » afin de ne pas pénaliser davantage nos économies touristiques ultramarines.
 
 

Malgré cet avertissement, les destinations touristiques d’outre-mer continuent à être stigmatisées et à voir, de facto, les réservations touristiques annulées. Dans un communiqué daté d’hier jeudi 3 mars, la Fédération des entreprises des Outre-mer (Fedom) annonce que, « alors que la saison touristique outre-mer avait plutôt bien commencé, le SNAV (Syndicat national des agences de voyage) et ATOUT France constatent dans leur baromètre mensuel du mois de janvier une chute de 22% des réservations sur la destination Antilles Françaises, qu’ils expliquent naturellement par la présence du virus Zika dans la zone, et par une communication intensive et excessive autour du sujet. »
« La FEDOM ne souhaite en aucun cas un blackout sur le sujet, mais rappelle néanmoins que s’il existe un risque avéré pour les femmes enceintes de moins de 3 mois, il ne faut pas décourager l’ensemble des touristes, pour lesquels quelques règles élémentaires de précaution suffisent. La FEDOM rappelle qu’en 2005- 2006 à La Réunion, le Chikungunya et la sur communication sur cette épidémie avaient durement impacté l’économie touristique de l’île et, plus largement, l’ensemble de l’activité insulaire. La crise avait alors nécessité une intervention de l’Etat pour relancer la destination touristique. »
 
CONFÉRENCE CE VENDREDI
 
Alors que la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin annonce une grande conférence de presse sur le sujet ce vendredi en Guadeloupe, la Fédération des entreprises des outre-mer espère fortement que la ministre délivrera les messages de bon sens et de responsabilité, « dans l’intérêt des populations concernées, mais également des économies touristiques dont nos territoires dépendent. »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.