Temps de lecture estimé : 4 minutes
Depuis le 10 mars, la famille de Tamisha Aka «Tamika» Fleming est sans nouvelles de l’adolescente de 14 ans depuis qu’elle a quitté son domicile de St Peters entre 18 et 19 heures pour se rendre chez une amie.
 

Elle était alors vêtue d’un short noir, d’un top noir et de sandales noires. La police de Sint Maarten s’est saisie de l’affaire. « Selon la mère de Tamisha ce n’est pas la première fois qu’elle quitte la maison pour une courte période, mais c’est la première fois qu’elle part et ne revient pas ». La gendarmerie a également été associée au signalement car « il est possible qu’elle se cache en partie française ». Mercredi, la mère de Tamisha informait la police de Sint Maarten que sa fille aurait été aperçue à Grand-Case. Tout personne ayant des informations sur la jeune fille est priée de contacter de Juvenile Departement de Sint Maarten au (001721) 54-22222 ext. 501, 502, 503, 504. La famille peut être contactée aux numéros suivants : (+172) 522 0824 (+1721) 553 6417, (+1721) 581 9593.
 
QUARTIER D’ORLÉANS
Vandalisme sur un plateau sportif
 
Un tourniquet récemment installé pour les enfants sur le plateau de Spring à Quartier d’Orléans a été démonté et jeté dans l’étang tout proche. L’objet avait été installé à peine 24 heures plus tôt, par une entreprise prestataire de la Collectivité dans le cadre d’un marché public passé pour la rénovation des plateaux sportifs. Aline Hanson a aussitôt dénoncé cet acte de vandalisme : « très attachée à voir ces réalisations mener à terme avant la fin de l’année, je dénonce avec fermeté le comportement inadmissible de ces jeunes, qui en agissant ainsi n’ont même pas réalisé qu’ils dégradaient un matériel qui leur était spécialement destiné ». La présidente très courroucée, entend rappeler que « la Collectivité met actuellement à disposition de la jeunesse des installations sportives qui ont longtemps fait défaut dans les quartiers, et alors même que les plateaux sportifs sont en cours de rénovation ». « Il est regrettable de voir des jeunes s’en prendre à du matériel collectif en toute impunité, avec un manque de respect flagrant du bien public. Je rappelle que ces installations sont en partie financées par les contribuables saint-martinois et qu’elles ont vocation à servir l’ensemble de la population ».   
La Collectivité a déposé une plainte à la gendarmerie et demande aux jeunes de respecter ce matériel installé à leur attention. Les parents sont également invités à s’impliquer auprès de leurs enfants « pour qu’ils évitent de détériorer le bien collectif », et « à prendre le temps de leur enseigner les valeurs de respect qui sont essentielles à notre vivre ensemble ».
 
CONCORDIA
Fortes tensions au collège Mont des Accords
 
Mardi dernier un imposant dispositif de gendarmerie s’était déployé aux abords du collège Mont des Accords. « Il s’agissait de mettre fin à un début de rixe, nous étions là à titre préventif » nuance le commandant Manzoni. Mais la tension ne semble pas retomber puisque mercredi les militaires étaient à nouveau contraints d’intervenir pour calmer le jeu. Hier jeudi, une énième bagarre s’est elle déclenchée au sein de l’établissement, si bien que ce dernier a dû fermer ses portes à la mi-journée.
Le mois dernier le lycée professionnel avait déjà été le théâtre d’une impressionnante rixe. Les établissements scolaires de Saint-Martin seraient-ils devenus des champs de bataille ?
 
PHILIPSBURG
Illégal, insultant et menaçant
 
Un taxi « gypsy », qui opérait vers le terminal de croisière de Sint Maarten, non content d’être garé où il ne le devait pas, s’est montré pour le moins agressif avec la maréchaussée qui passait par là et entendait lui mettre une amende pour utilisation illégale du parking. L’homme est devenu menaçant et insultant, notamment à l’encontre d’un policier à qui il a promis de « faire son affaire » lorsqu’il le recroisait seul dans la rue. L’individu s’est donc retrouvé menotté manu militari et conduit au poste.
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.