Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le conseiller territorial René-Jean Duret s’est rendu le 8 mars en Martinique, où il a représenté Aline Hanson à la première session plénière du conseil maritime ultramarin du bassin des Antilles.

Il était accompagné de la directrice de la CCI de Saint-Martin, Maggy Gumbs, et de Marc Roncuzzi, représentant le directeur de la Réserve Naturelle. Le conseiller territorial est intervenu en préambule de cette première session – qui avait pour ordre du jour l’installation dudit conseil – afin de présenter la Collectivité de Saint-Martin et ses enjeux maritimes ; il a en outre fait un point sur les compétences de la Collectivité, la délimitation des eaux territoriales et rappelé le potentiel maritime et touristique du territoire, sans oublier de mentionner les principaux projets de développement liés à la mer : l’extension du port de Galisbay,  l’aménagement touristique et maritime de la baie de Marigot et la création de l’Institut Caribéen de la biodiversité en partenariat avec la Réserve Naturelle de Saint-Martin.
Ce conseil maritime ultramarin des Antilles a permis d’installer les trois commissions de travail : la commission permanente, la commission du document stratégique de bassin et le conseil scientifique et économique, et voté le règlement intérieur. Parmi les grandes orientations de la stratégie de bassin, la protection de l’environnement, la prévention des risques, la gestion du trait de côte, la connaissance la recherche et l’innovation et le développement durable de l’économie liée à la mer, sont les axes majeurs de travail.
 
Pour rappel, le conseil maritime ultramarin a été créé par un décret du 13 mai 2014, de la loi Grenelle II du 12 juillet 2010. Chaque bassin ultra-marin est désormais doté d’un conseil maritime, qui émet des recommandations sur tous les sujets relevant de la mer et du littoral.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.