Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le candidat à la primaire des Républicains s’offre une tournée dans les Antilles-Guyane et devrait arriver sur nos terres le 9 avril.

En vue des primaires de la droite et du centre qui désigneront le candidat le plus à même de remporter l’élection présidentielle de 2017, Alain Juppé poursuit son opération séduction dans les Outre-mer. Après Mayotte et la Réunion en décembre, le maire de Bordeaux prépare sa venue aux Antilles-Guyane pour début avril. A Saint-Martin, il serait vraisemblablement attendu le 9 avril après une visite de 48 heures en Guadeloupe. Selon nos sources, une conférence publique serait organisée à la Maison des entreprises dans la soirée, avant qu’il ne s’envole pour Saint-Barthélemy le 10 avril. Ce programme reste cependant à confirmer.
 
Le scrutin de la primaire des Républicains se déroulera le dimanche 20 novembre 2016 avec, le cas échéant, un second tour le 27 novembre. Chaque prétendant à l’élection présidentielle devra remplir trois conditions avant le 9 septembre 2016, date limite pour le dépôt des candidatures : recueillir le parrainage d’au moins 20 parlementaires de la droite, puis les signatures de 2.500 adhérents et 250 élus répartis sur un minimum de 30 départements. La liste officielle des candidats sera dévoilée le 21 septembre, date du lancement officiel de la campagne.
 
« AGIR POUR L’OUTRE-MER »
 
Sur son site alainjuppe2017.fr, le candidat en pré-campagne s’adresse aux suffrages ultramarins avec un volet « Agir pour les Outre-mer » : « Depuis plusieurs années, les relations entre les Outre-Mer et l’Hexagone sont malmenées par des décisions unilatérales trop souvent guidées par des considérations budgétaires ». Alain Juppé appelle à « restaurer des relations de confiance et de respect en tirant les conséquences de la pluralité institutionnelle, économique, culturelle, humaine des outre-mer ». Il invoque notamment « une relation nouvelle en ne traitant plus de manière identique des situations qui ne le sont pas ».  
 
Selon un sondage Ifop-Fiducial publié le 23 mars dernier, Alain Juppé, crédité de 38% des voix aux primaires de novembre prochain, conforte son avance devant Nicolas Sarkozy (27%), lequel n’a d’ailleurs toujours pas officialisé sa candidature.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.