Temps de lecture estimé : 6 minutes
Un grand programme de rénovation des stades et des plateaux sportifs est en cours et continuera sur sa lancée jusqu’à la fin de cette année.

Le but est de donner aux associations et aux établissements scolaires des équipements adéquats, d’attirer la jeunesse sur les terrains de sports et d’animer les quartiers en encadrant les jeunes ». Formulée à l’occasion d’une conférence de presse en fin de semaine dernière au stade de Quartier d’Orléans, cette déclaration d’Alain Gros-Desormeaux, conseiller territorial en charge des sports, illustre la politique de la Collectivité en faveur des jeunes en général et du sport en particulier. Concrètement, plusieurs stades et plateaux sportifs sont actuellement en cours de rénovation, d’autres le seront dès que les chantiers en cours seront terminés, courant mai 2016, et tout le programme devra être bouclé avant la fin de cette année. En juin 2015, le Conseil exécutif de la Collectivité avait voté un plan de financement pour la rénovation des stades et des plateaux sportifs, pour un montant de 1,8 M€, financés à 50% par l’État et à 50% par la Collectivité, dans le cadre du contrat de développement signé entre les deux entités.
 
Dans la foulée, un plan de financement équivalent avait été voté, à hauteur de 700.000 €, pour la rénovation des éclairages sur les stades et les plateaux sportifs. La priorité sera donnée aux scolaires – que les établissements soient publics ou privés – sur les terrains qu’ils utilisent en EPS, mais aussi en dehors des heures de cours aux associations sportives dûment conventionnées, « le cadre idéal pour l’encadrement de notre jeunesse » selon Alain Gros-Desormeaux. Tous ces travaux compliquent l’organisation des cours d’EPS et des entraînements sportifs, « mais c’est pour la bonne cause », souligne l’élu, en précisant que 15.000 jeunes sont scolarisés à Saint-Martin.
 
À CONCORDIA
 
Le plateau sportif situé juste à côté de la médiathèque, à gauche en montant vers l’hôpital, est en pleine rénovation. La fin des travaux est programmée vers la mi-mai et les sportifs du quartier seront heureux d’apprendre qu’ils pourront disposer d’un terrain de basket, de deux terrains de mini-foot (qui se joue à cinq) et d’un terrain de volley. Également, dans l’optique de rapprocher les générations, un boulodrome de six lignes sera à la disposition des joueurs de pétanque. Le site, sécurisé, sera ouvert de 6 heures à 22 heures. Comme tous les plateaux sportifs, la gestion et le nettoyage de celui-ci est assuré par l’une des trois associations d’insertion bénéficiant d’un marché public avec la Collectivité, qui disposeront d’un bureau.
Le terrain de sports utilisé par les scolaires en EPS à côté du stade Jean-Louis Vanterpool a bien besoin d’être amélioré. Étouffant sous le soleil et impraticable dès qu’il pleut, ce plateau va être partiellement recouvert. Le sol sera couvert d’un matériau moderne et les élèves pourront pratiquer le basket, le volley, le hand-ball, le badminton et le sacro-saint athlétisme. Dès que le plateau de la médiathèque et la salle Omnisports seront terminés, les scolaires se partageront ces deux sites et laisseront ainsi le champ libre pour la transformation de cet espace.
 
À GALISBAY
 
Les usagers attendent avec impatience la réouverture de la salle Omnisports de Galisbay, programmée pour la première quinzaine du mois de mai. Le bâtiment a subi une rénovation complète : les sols ont été aplanis et recouverts de neuf, les éclairages sont équipés d’ampoules LED et les peintures intérieures et extérieures ont été refaites. L’espace extérieur sera utilisé pour le beach-foot, le beach-volley et le beach-tennis, mais également pour la pratique de sports nautiques, tout particulièrement par l’association sportive du collège Mont des Accords. Un espace de stockage abrite dès à présent les Optimist, planches à voile, stand-up paddles et autres engins flottants, et une cale de mise à l’eau bétonnée a été construite.  
 
À CUL-DE-SAC
 
Les nombreux basketteurs du quartier rongent leur frein en attendant le mois de mai et l’inauguration de leur plateau sportif. La surface dédiée au sport a été agrandie en grignotant sur le parking mitoyen et ils disposeront ainsi de deux terrains de basket, mais également d’un terrain de hand-ball, tous aux normes. Le site sera sécurisé et l’on y entrera par un tourniquet afin d’éviter la présence de deux roues.
 
À LA SAVANE
 
Le coup d’envoi des travaux sera donné prochainement, pour une livraison avant la fin 2016. Le programme prévu est le même que sur les autres plateaux sportifs : réfection des sols, rénovation des éclairages, sécurisation du site.
 
À QUARTIER D’ORLÉANS
 
Quartier d’Orléans, vivier de jeunes champions, méritait qu’un gros effort soit fait. C’est ainsi qu’à côté du terrain de football, la Collectivité a prévu de réaliser plusieurs équipements avant la fin de l’année : un court de tennis, un terrain de volley, une piste de saut et un espace de work-out équipé de barres. Un espace de stockage abritera le matériel et évitera les vols, tout comme la présence permanente d’un gardien.
Le terrain de foot – mais aussi de rugby – du stade de Quartier d’Orléans a besoin d’une réfection totale, tout comme celui du stade Albéric Richards, à Sandy Ground. Les marchés ont été attribués et le début des travaux est prévu en avril, avec une livraison en octobre à Quartier d’Orléans et en décembre à Sandy Ground. Le grillage du stade de Quartier d’Orléans sera mis aux normes, afin d’éviter les accidents.
 
 
Vandalisme : pourquoi ?
En ouverture de cette conférence de presse, Alain Gros-Desormeaux a regretté l’acte de vandalisme commis une semaine plus tôt sur le plateau sportif de Spring, à Quartier d’Orléans, où l’entreprise en charge des travaux venait de poser un tourniquet destiné à empêcher l’accès du site aux deux roues, dont le passage détériore les sols et menace la sécurité. Selon les témoignages, plusieurs jeunes ont démonté cette porte tournante en métal de 500 kilos et d’une valeur de 5000 euros. Elle a été retrouvée dans l’étang tout proche et pourra fort heureusement être remise en place par l’entreprise. Cette dernière a porté plainte contre X pour dégradation de biens publics, ainsi que la Collectivité. « On remet aux normes un espace abandonné et c’est décourageant de voir ça, mais ça ne nous empêchera pas d’avancer », a déclaré l’élu en notant que la population alentour avait été outrée de constater ces actes. Sophia Carty, qui représentait l’association Speedy Plus et le conseil de Quartier d’Orléans, tout comme Thierry Stephen, président de la ligue de basket-ball de Saint-Martin, ont estimé important que la Collectivité communique avant d’entreprendre ce type de travaux, afin que la population comprenne bien qu’ils sont entrepris à son avantage.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.