Temps de lecture estimé : 2 minutes
170 petits coureurs du CP au CM2 se sont succédés sur le bitume mercredi pour la première édition d’une Course de l’Amitié entre Saint-Martin et Sint Maarten. 

Lorsqu’en 1648 Français et Hollandais ont opté pour le partage de l’île, la légende raconte que la frontière fut établie au terme d’une course entre deux soldats. Les premiers auront manifestement été les plus rapides puisque la partie Nord de l’île est un peu plus grande. Quatre siècles plus tard, les Néerlandais ont pris leur revanche. La frontière n’en a pas été redessinée pour autant car la « Friendly Race »organisée entre l’école Aline Hanson pour Saint-Martin et l’école MAC (Methodist Agogic Centre, St Peters) pour Sint Maarten était tout à fait symbolique.

COURSE_AMITIE_2_copie.jpg

A 9h30 mercredi, le coup d’envoi de cette course-relais a été donné par l’Inspecteur de l’Education nationale Dominique Boyer, à la frontière des Terres Basses. Fidèles au scénario de la légende, deux groupes de quatre écoliers se sont mis dos à dos avant de s’élancer chacun de leur côté dans des directions opposées pour se rejoindre à Bellevue. Tous les 450 ou 900 mètres, les petits coureurs passaient le relais-drapeau à un nouveau groupe qui s’élançait à son tour vers la gloire, accompagnés par des enseignants et des parents. Les 70 petits Hollandais seront parvenus à la frontière de Bellevue peu avant la centaine de petits Français, vers 10h40. Une épopée sportive doublée d’un cours d’histoire ou comment apprendre dès le plus jeune âge la notion de coopération. Heureux hasard du calendrier, ce 6 avril 2016 célébrait aussi la Journée mondiale de réflexion sur le thème « Le sport, vecteur de paix et d’amitié entre les peuples ».

COURSE_AMITIE_3_copie.jpg

Enfants et enseignants se sont ensuite rassemblés à la MJC de Sandy Ground pour un échange amical de cadeaux en présence de dignitaires des deux côtés de l’île. Une première édition qui donne envie d’imaginer une « Friendly Race » à plus grande échelle.

COURSE_AMITIE_5_copie.jpg
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.