Temps de lecture estimé : 2 minutes
Mercredi 6 avril, Sint Maarten a accueilli la troisième rencontre quadripartite qui réunit les représentants de la République française, du Royaume des Pays-Bas, de Saint-Martin et de Sint Maarten.

Les principaux sujets abordés ont été ceux de la coopération militaire entre les deux parties de l’île et du traité de coopération policière, qui règlemente la manière dont les forces armées exercent leur autorité dans les cas de maintien de l’ordre transnationaux. Les questions relatives à la coopération en cours dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la protection sociale, ont également été discutés, en particulier en matière d’absentéisme scolaire, de rationalisation et de correction de l’accès aux primes sociales, ainsi que sur les pensions et les exigences de documentation pour les personnes résidant sur un côté mais employées sur l’autre, et les moyens juridiques possibles pour le partage d’informations entre Saint-Martin et Sint Maarten. Le projet d’usine de traitement des eaux usées desservant Marigot, Cole Bay et Simpson Bay a aussi été évoqué.

Pour clore cette 3ème Rencontre quadripartite, le premier Ministre de SInt Maarten William Marlin, au nom du Royaume des Pays-Bas, et la préfète des Iles du Nord Anne Laubies, au nom de la République française, ont signé le « Sea Border Demarcation Treaty ». Les négociations sur les frontières maritimes orientales et occidentales, conclues en 2015, avaient débuté en 1996. La 4ème Rencontre quadripartite se tiendra à Paris au printemps 2017.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.