Temps de lecture estimé : 5 minutes
Un collégien de 13 ans a déposé plainte après avoir reçu un coup de balai qui lui a brisé le nez. Il affirme avoir été frappé par le chauffeur du bus scolaire.

Dans les transports scolaires, l’ambiance n’est pas toujours au calme et peut vite dégénérer quand le seul adulte présent doit pouvoir rester concentré sur sa conduite. La semaine dernière, des jeux turbulents ont fait monter la pression. Collégien de 13 ans scolarisé à Soualiga, C. s’amuse avec ses copains, à leur façon. « Nous étions plusieurs à taper dans le siège de devant en disant passe à ton voisin. Le gars derrière moi a frappé mon siège et j’ai alors frappé dans celui de devant ». Mais ce dernier en prend ombrage : « il m’a insulté, je me suis levé, il m’a frappé, je lui ai donné un coup aussi ».
 
Le bus s’arrête et son conducteur demande aux deux garnements de débarquer illico, à l’entrée de Colombier. « J’ai frappé dans la porte » avoue C. qui se dit « en colère » d’avoir été sorti du bus. C’est alors que le chauffeur excédé saisit un balai : « il m’a touché avec, je me suis redressé face à lui, et là il m’a frappé au visage ». Bilan : un nez cassé.
 
OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE
Un délit sur mineur qui a motivé la gendarmerie à ouvrir une enquête au niveau de la brigade de Marigot, suite à la plainte déposée par le collégien. « Le chauffeur doit prendre ses responsabilités d’adulte pour calmer les enfants » avance le père du garçon, reconnaissant que « souvent les jeunes sont turbulents ».
 
« Le chauffeur sera entendu cette semaine une fois identifié » indique de son côté la gendarmerie, qui va devoir déterminer les circonstances exactes de cette affaire.
 

 
Ivre, il perd le contrôle de son véhicule

Dans la nuit de vendredi à samedi, aux environs de 4 heures du matin, un conducteur a perdu le contrôle de son véhicule. Alors qu’il circulait sur la ligne droite de la Baie Nettlé, le véhicule a violemment percuté un poteau électrique. Le conducteur souffrirait de multiples fractures du bassin. Une évacuation vers la Guadeloupe aurait été évoquée. Un des deux passagers du véhicule a été légèrement blessé. Les tests d’alcoolémie pratiqués sur le conducteur se sont révélés positifs.
 

 
Surpris à braconner du lambi
 
FAITS-DIVERS-2-Peche-illegale-lambis.jpg
Dimanche 10 avril, en fin de matinée, la brigade de gendarmerie nautique a surpris un plaisancier qui s’adonnait à la pêche sous-marine au lambi. Ce dernier en aurait d’ailleurs collecté plus d’une dizaine de kilos dont il s’est rapidement séparé au moment de l’intervention des militaires. Rappel sur la réglementation : le lambi est un mollusque protégé par les accords de Washington et sa pêche est interdite pour les pêcheurs plaisanciers en tout temps et tout lieu. En revanche, elle est autorisée pour les pêcheurs professionnels, hors Réserve naturelle, du 1er septembre au 31 mars de chaque année dans les îles du Nord, à la condition d’en respecter la taille.
 

 
Une vedette à la dérive
 
FAITS-DIVERS-3-SNSM.jpg
Jeudi dernier, en début d’après-midi, la SNSM a été appelée pour remorquer une vedette en panne sèche et à la dérive au large de Dog Island. Après une heure de traversée, Anke, Vaea, Jean et Kate, les quatre équipiers, ont rapidement repéré le bateau de plaisance et ses deux occupants. Au terme de deux heures de remorquage jusqu’au lagon de Sandy Ground, les équipiers ont finalement décroché la vedette au niveau de la station-service. L’intervention complète s’est déroulée en un peu moins de quatre heures.


 
Vol à main armée à Philipsburg

La police de Sint Maarten enquête actuellement sur un vol à main armée qui s’est déroulé jeudi dernier vers 21h45 sur FrontStreet, alors que se tenait non loin de là le jump-up pour l’ouverture officielle du carnaval de la partie hollandaise. Aussitôt alertés, patrouilles et inspecteurs se sont rendus sur les lieux où plusieurs victimes et témoins de la scène ont affirmé que trois individus armés de pistolets ont surgi et dérobé de l’argent liquide, une chaîne en or et un téléphone portable. Les trois bandits auraient ensuite pris la fuite à pied en direction de BackStreet. Aucune arrestation n’a pu être effectuée. En cette période de carnaval, la police de Sint Maarten invite la population à redoubler de vigilance.
 

 
Un conducteur de scooter sévèrement blessé
 
FAITS-DIVERS-4-accident.jpg
Vendredi matin, un peu avant 8 heures, la police de Sint Maarten a été prévenue d’un accident à Philipsburg, au niveau de Walter Nisbet road, entre un scooter et un SUV. Les premiers éléments tendent à montrer que le scooter était en train de dépasser une longue file de voitures quand le SUV, qui venait en sens inverse, a tourné à gauche. Le deux-roues a alors percuté l’autre véhicule et son conducteur a été sévèrement blessé à une jambe. L’homme a été conduit au centre hospitalier de la partie hollandaise pour y être soigné.
 

 
Encore un vol de bijoux

Les vols à l’arraché de bijoux en or sont en pleine recrudescence dans la capitale de Sint Maarten. Mercredi après-midi, aux alentours de 16 heures, un homme qui marchait sur FrontStreet s’est fait arracher la chaîne qu’il portait à son cou, par un jeune inconnu. Le temps que la victime réagisse, le voleur s’était déjà enfui en courant en direction de BackStreet. La police a ouvert une enquête sur la multiplication de ces faits au cours de ces dernières semaines.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.