Temps de lecture estimé : 3 minutes
24 classes, 18 œuvres et 600 petits artistes : jusqu’au 29 avril, la médiathèque expose « Pixels », un projet d’arts visuels qui a mobilisé la communauté éducative depuis janvier.

PIXELS-3.jpg
Les chefs d’orchestre (de gauche à droite) : l’inspecteur de l’Education nationale Dominique Boyer, le représentant du recteur Michel Sanz, la conseillère en arts visuels Céline Renger, le directeur de la médiathèque Patrick Javois.
 
En ce mardi 19 avril après-midi, une foule de parents, d’enseignants et d’enfants pénètrent la médiathèque territoriale dans une effervescence à peine contenue pour assister au vernissage de l’exposition « Pixels ». Dans la grande salle se dressent des œuvres d’art captivantes, nées sous les 1200 petites mains qui se sont affairées pour donner vie à ce projet artistique chapeauté par Céline Renger, conseillère pédagogique en arts visuels de la circonscription des îles du Nord.
 
Dans cette adaptation vivante du monde numérique – ou du jeu de lego, comme on voudra – chaque écolier des 24 classes a réalisé son « pixel », une petite boîte avec son propre langage graphique ensuite assemblée avec celle des autres camarades de classe. 600 pixels et 18 œuvres plus tard, l’exposition a vu le jour. Dans « Les petits monde d’Elie Gibs », les mains enfantines ont reproduit les animaux et leur milieu de vie. A l’école maternelle Jean Anselme les artistes en herbe on assemblé des poussins à pois, des poussins à gommettes, des poussins à grandes ailes pour inviter à réfléchir sur la différence et le vivre ensemble. Le pixel géant de l’école Evelina Halley a lui pris corps dans la girafe Lili qui traverse la Savane et raconte son voyage dans chacune des 24 petites boîtes qui façonnent l’animal des pieds à la tête. Il y a aussi « l’Union européenne », « le Château des contes de fées », « La Maison des rêves », et tant d’autres.
 
DE LA PLACE DES ARTS DANS L’ÉDUCATION
 
PIXELS-1.jpg
« Les fruits de la passion » ont été réalisés par la classe de CM2 de l’école Emile Choisy
 
Le représentant du recteur Michel Sanz n’aurait raté pour rien au monde cette exposition étonnante : « Les disciplines artistiques sont extrêmement importantes et contribuent à forger les citoyens de demain » a t-il rappelé à l’assistance. De concert avec l’inspecteur de l’Education nationale, Dominique Boyer, il n’a pas manqué de féliciter Céline Renger pour sa mobilisation sur ce projet au résultat passionnant à regarder. Car au-delà des collages, peintures et autres modelages, nul doute que ces artistes en herbe de la petite section au CM2, auront pratiqué le sens du partage et de l’équité. Nous sommes tous des pixels ! A découvrir à la médiathèque territoriale de Concordia jusqu’au vendredi 29 avril.
 
PIXELS-2.jpg
« La case de Rafara », créée à l’école Evelina Halley
 
PIXELS-5.jpg
« La girafe traverse la Savane », ou plutôt l’école maternelle Evelina Halley
 
PIXELS-4.jpg
« Les petits mondes d’Elie Gibs »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.